x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 13 mars 2022 | Abidjan.net

Côte d’Ivoire : la 3è édition de la Journée internationale de la femme mutualiste célébrée

© Abidjan.net Par DR
3è édition de la Journée internationale de la femme mutualiste (JIFM 2022)
La 3è édition de la Journée internationale de la femme mutualiste (JIFM 2022) a été organisée le jeudi 10 mars, par Programme d’appui aux stratégies sociales (PASS) à son siège à Abidjan, avec la participation 20 femmes en présentiel et 130 dirigeantes mutualistes en visioconférence issues d’Amérique Latine, Europe et Afrique

La 3è édition de la Journée internationale de la femme mutualiste (JIFM 2022) a été organisée le jeudi 10 mars, par Programme d’appui aux stratégies sociales (PASS) à son siège à Abidjan, avec la participation 20 femmes en présentiel et 130 dirigeantes mutualistes en visioconférence issues d’Amérique Latine, Europe et Afrique.


 L’innovation cette année a été la mixité du genre au niveau des participants, son contenu et son ouverture aux femmes dirigeantes de l’Economie sociale et solidaire (ESS). 


Notons que cette rencontre a eu pour but de renforcer l’implication des dirigeantes des mutuelles et de l’ESS dans les transformations nécessaires, pour que les femmes jouent un rôle plus important dans la gouvernance de leurs organisations. 


Il a été question, au cours de cette demi-journée d’échanges,  de mettre en lumière le rôle majeur des femmes (du nord et du sud) dans la résilience des sociétés en partant de l’analyse de leur rôle dans la riposte contre la Covid-19.


Ces travaux ont également permis de promouvoir les initiatives prises dans 4 pays d’Afrique pour renforcer le leadership des femmes dirigeantes mutualistes et celles de l’ESS. Par la même occasion, les femmes ont été invitées cette année 2022 à initier dans leur pays, des rencontres locales pour consolider le réseautage des dirigeantes de mutuelles.


Dans la dynamique de la Journée internationale des droits des femmes, la JIFM 2022 a été rehaussée par la présence de Clarisse Kayo Mahi, Secrétaire d’Etat chargée de la Protection sociale. 


Elle a exhorté ses sœurs mutualistes, face à l’avènement de la Covid-19, à adopter des stratégies de riposte et de réadaptation à tous les niveaux. Cette exigence s’impose, selon elle, encore plus aux femmes du secteur informel qui, plus que tout autre secteur a été le plus impacté par ce fléau.


« Bien que pourvoyeur de la majorité d’emplois dans bon nombre de pays, ce secteur demeure en grande partie exclu des systèmes de solidarité et de protection sociale mis en place dans nos Etats », a-t-elle déploré.


L’un des temps forts de la Journée internationale de la femme mutualiste 2022 a été la communication de la Directrice générale (DG) de l’Agence ivoirienne de régulation de la mutualité sociale (AIRMS), Koné Colette. Dans son propos, elle a souligné le sens de la synergie entre la structure qu’elle chapeaute et le PASS, concernant la mise en œuvre du projet du Réseau international de la femme solidaire (RIFES).


Elle s’est réjouie du fait que le PASS ait décidé d’accompagner les femmes dirigeantes mutualistes dans la mise en place du projet (RIFES), sur une période de 39 mois, dont l’organisation de la Journée internationale des femmes dirigeantes mutualistes constitue une des activités principales chaque année. 


 « Le projet est entièrement rédigé et chiffré. Son budget s’élève à environ 2 millions d’euros (1 310 000 000 Fcfa), l’obtention de l’accord du ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale pour soutenir notre plaidoyer, la signature d’une convention entre le PASS et l’AIRMS est en cours », a déclaré Koné Colette.


Quant au Directeur général du PASS, Jean-Victor Ayité, il a déploré le fait bien que les femmes dirigeantes mutualistes occupent une place centrale dans le fonctionnement des mutuelles, au moment de prendre des décisions, elles sont marginalisées, en Côte d’Ivoire et dans l’UEMOA. 


« Ce pourquoi, depuis 3 ans le PASS les regroupe, pour échanger autour des défis qui se posent dans la gouvernance des structures dans lesquelles elles travaillent », a-t-il dit.


Par ailleurs, il annoncé que le PASS va présenter un projet qui va se déployer dans 9 pays et toucher 2000 femmes pour renforcer leurs capacités et faire le plaidoyer auprès des gouvernants et des mutuelles.


« Et nous espérons que les partenaires techniques et financiers seront sensibles à ces initiatives », a conclu Jean-Victor Ayité.




Rk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ