Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Victimes des crises ivoiriennes: la CONARIV collecte 108 listes pour 155 000 victimes
Publié le dimanche 28 juin 2015  |  APA
Comment




A 72 heures de la fin de l’Opération de recensement des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire, la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (CONARIV), a collecté "108 listes de victimes pour 16 650 dossiers dont l'examen fait ressortir 155 000 victimes".

"Nous avons collecté à ce jour, 108 listes de victimes pour 16 650 dossiers dont l'examen fait ressortir 155 000 victimes", a déclaré vendredi Marie-France Goffri Epouse Kouamé Kra, Commissaire à la CONARIV. Ces listes feront l'objet d'un traitement pour éviter les doublons et toute autre anomalie en vue de la "consolidation d'un fichier unique".

"Nous souhaitons que le reste des listes nous parviennent dans les meilleurs délais", a-t-elle plaidé au cours d'un Forum des professionnels des médias organisé par le Centre international pour la justice transitionnelle (ICTJ) sur "la politique des réparations, les besoins et demandes des victimes".

Mme Kouamé Kra, a également indiqué que des "cas urgents de victimes ont été identifiés". Selon elle, "des procédures en sont en cours pour la prise en charge de ces cas urgents estimés à environ 400 personnes". "Il s'agit de faire en sorte qu'aucune victime ne soit oubliée" au cours de ce recensement résiduel des victimes, a insisté la Commissaire de la CONARIV.

Depuis le 15 mai dernier, des agents de la CONARIV auditionnent les victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire depuis 1990 jusqu'à la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011. La fin de cette opération est prévue pour le 30 juin prochain.

La CONARIV a pour organe technique le Programme national de cohésion sociale (PNCS), chargé de participer à l'identification des victimes non recensées et des ayants droit des victimes non recensés ainsi qu'à la constitution du fichier unique consolidé des victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire.Il doit aussi participer à l'évaluation des préjudices subis par les victimes en vue d'une réparation appropriée.

Le PNSC est également chargé de proposer à la validation de la CONARIV, en vue de leur approbation finale par le Président de la République, les mesures et modalités de la mise en œuvre de l'indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire.

Il doit procéder sur la base du rapport approuvé, contenant le fichier unique consolidé des victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire, et au moyen du Fonds d'indemnisation des crises survenues en Côte d'Ivoire, procéder à la réparation des préjudices subis.

Enfin, le PNCS doit également participer aux actions de mobilisation de ressources financières en vue de la prise en charge et la réparation des préjudices subis par les victimes.


LS/APA
Commentaires


Comment