Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Des députés réconfortent des victimes de la crise postélectorale à Abobo
Publié le vendredi 12 fevrier 2016  |  Abidjan.net
Des
© Abidjan.net par JOB
Des députés réconfortent des victimes de la crise post-électorale à Abobo
Une délégation de parlementaires s’est rendue dans l’après-midi du jeudi 11 février à Abobo, auprès de huit familles de victimes de la crise post-électorale vivant dans cette commune.
Comment




Une délégation de PARLEMENTAIRES s’est rendue dans l’après-midi du jeudi 11 février à Abobo, auprès de huit familles de victimes de la crise postélectorale vivant dans cette commune. ‘’Cette visite de réconfort’’, selon le porte-parole Koné Tehfour, fort appréciée par les victimes, s’inscrit dans le prolongement des actions sociales envers les victimes initiées par le Président de la République et le Président de l’Assemblée Nationale.
Il a expliqué que ‘’dans un contexte où se tient à la Haye, le procès du Président Laurent Gbagbo et de Blé Goudé, les députés d’Abobo ont jugé bon, en collaboration avec des associations de victimes de se mettre à la disposition des victimes pour leur apporter une consolation morale et matérielle’’.
« Certaines victimes et leurs parents analphabètes ne comprennent rien d’un procès qui pourrait durer des années et qui se déroule à plus de 6000 kms d’eux, dans une langue qu’ils ne comprennent pas. Ils auraient souhaité comprendre et donner leur avis sur le déroulement d’un procès qu’ils considèrent à juste titre comme un procès de restauration de la vérité et de réhabilitation morale » a indiqué l’Honorable Koné Tehfour.
Ce pourquoi, les Honorales, Koné Tehfour, le porte-parole de la délégation, Karamoko Yoyoro, Féh Sondé, Koné Siaka, Yéo Ibrahima et Touré Maïmouna, ont décidé de venir au nom de toutes les autorités et de tous les élus, avec leur tête le ministre Adama Tounkara, saluer ces victimes qui leur ont été recommandées par les associations des victimes.
Parmi ces victimes figurent Dembélé Alassane et Fofana Lacina qui ont été assassinés, les autres sont des blessés graves notamment des blessés par éclat d’obus, par balles, blessé grave après une bastonnade policière, à l’arme blanche. Ceux sont Amadou Sidibé, Soumahoro Aïssata, Ami Sanogo, Douffou Jean Michael, Diarrassouba Dahou, Traoré Abou.
Pour eux c’est un soulagement de recevoir la visite et l’appui matériel des députés de leur commune. Ce geste aussi minime qu’il soit a eu le mérite de leur donner de l’espérance dans leur prise en charge par la CONARIV (Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes des crises survenues).
Commentaires


Comment