Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Bientôt une unité de transformation de tomates à Koriakro (Yamoussoukro)
Publié le mardi 10 mai 2016  |  AIP
Des
© Autre presse par DR
Des tomates
Comment




Yamoussoukro, Une unité de production de concentré de tomates et de conditionnement des produits agricoles frais d’un coût global de 15 milliards F CFA sera bientôt implantée dans le village de Koriakro dans la sous-préfecture de Lolobo à environ 20 km de Yamoussoukro.

La pose de la première pierre de cette unité a eu lieu, mardi, à l’occasion d’une cérémonie placée sous le parrainage du ministre d’État, Amadou Gon Coulibaly, en présence du directeur de l’attraction des investissements du CEPICI, Hamed Diomandé, et du secrétaire exécutif de la chambre d’agriculture de Côte d’Ivoire, N’Guessan Zékré.

Le projet dénommé « Selfagro » est une initiative du groupe « Self Agronomix » piloté par un promoteur ivoirien et financé par le groupe italien Zacher. « Les travaux débutent dans les très prochains mois » et verront la réalisation à Koriakro d’une usine de traitement, de conditionnement, de stockage, de distribution, d’intrants et de commercialisation des produits maraîchers labellisés et offrira 1000 emplois directs et indirects.

« Nous avons déjà réceptionné des machines et dans neuf mois, nous aurons le sourire à Koriakro », a promis le promoteur ivoirien du groupe « Selfagro » Christophe Honoré Yapi. Il a fait savoir que la première phase du projet va durer cinq ans. « Elle consistera à produire 6 000 tonnes de tomates, 47 000 tonnes de maraîchers provenant de la région du Bélier et d’emblaver à terme 2 500 ha de maraîchers divers en deux cycles de culture intensive pour une production de plus 77 000 tonnes de produits frais bord-champ à usiner par an », a souligné Christophe Yapi.

Le projet « Selfagro » s’inscrit dans le cadre du programme national d’investissement agricole (PNIA). Il vise à encadrer les producteurs bénéficiaires pour en faire des exploitants modernes, et prévoit en outre l’accroissement du rendement des plantations de café et de cacao de Toumbokro (Yamoussoukro). Ce pour une production de 750 tonnes de cacao et 1250 de café marchands.


(AIP)
nam/akn/ask
Commentaires


Comment