Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le PDG de l’IRD encourage la recherche en entomologie médicale
Publié le vendredi 10 juin 2016  |  AIP
Visite
© Abidjan.net par JB
Visite du PDG de l`Institut de recherche et de développement (IRD) à l’université Nangui Abrogoua d`Abidjan
Le président de l’université Nangui Abrogoua, Pr Tano Yao a reçu le vendredi 10 juin, à la salle de conférence du campus la visite du PDG de l`institut de recherche et de développement, M. Jean Pierre Moatti en présence du représentant l`IRD Côte d`Ivoire M. Jean Marc Hougard et de Mme Jacqueline Signori Directrice de la mission numérique. A l`ordre du jour, le renforcement de la collaboration entre l`IRD et l`UNA.
Comment




Bouaké - Le président directeur général (PDG) de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Pr. Jean-Paul Moatti, a salué, mercredi, à Bouaké, les efforts des autorités ivoiriennes et les a encouragées à consolider la recherche en entomologie médicale et vétérinaire pour empêcher les insectes vecteurs de maladies de sévir davantage contre la santé des populations.

« S’il n’y avait pas de chercheurs en entomologie médicale, l’humanité dans son ensemble serait démunie », estime le Pr Moatti, justifiant que l’essentiel des maladies émergentes qui menacent notre planète sont causées par des virus et autres parasites que l’on rencontre généralement dans la forêt tropicale et qui sont transmis aux hommes par des insectes.

Le travail de l’entomologie consiste à empêcher les insectes vecteurs de maladies de sévir. L’IRD et l’OMS ont créé cinq centres d’entomologie médicale à travers le monde. L’on en trouve en Indonésie, au Venezuela, et trois en Afrique précisément à Bouaké (en Côte d’Ivoire), à Nairobi (au Kenya) et au Nigéria.

Le centre de Bouaké a été installé en 1981 et 83 entomologistes y avaient été formés. Rattaché à l’université Alassane Ouattara, il forme désormais aux diplômes de Master qui a été créé en collaboration avec l’université de Montpellier sous la coordination de l’Institut de recherche pour le développement. A cause de la crise de 2002 la formation avait été délocalisée au Bénin mais depuis quelques années, les activités ont repris dans ce centre et neuf diplômes ont été déjà décernés à des apprenants de cinq nationalités différentes.

(AIP)

nbf/akn/ask
Commentaires


Comment