Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire/ Le GERDDES dénonce une atteinte grave à l’exercice du pouvoir démocratique
Publié le jeudi 18 mai 2017  |  AIP
TRAORE
© Autre presse par DR/GERDDES
TRAORE Souleymane , président de la GERDDES-Afrique-CI
Comment


Yamoussoukro - Le président de la section ivoirienne du Groupe d’études et de recherches sur la démocratie et le développement économique et social en Afrique (GERDDES), Souleymane Traoré a dénoncé mercredi lors d’une conférence de presse à Yamoussoukro, l’indiscipline des soldats et les mutineries à répétition qu’il considère comme une atteinte grave à l’exercice de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Le président national de GERDDES Côte d’Ivoire a dit constater qu’après la deuxième mutinerie enregistrée dans le pays en moins de cinq mois, la jeune démocratie ivoirienne est en voie de perdre sa valeur cardinale, tout comme la chaîne de commandement du système de défense du pays profondément affectée et inopérante. « Le levier de commandement confié démocratiquement à l’exécutif semble changer sporadiquement de main sans la consultation du peuple et se retourne contre celui-ci », a-t-il fait remarquer.

Souleymane Traoré a rappelé aux mutins qu’ils appartiennent à un « auguste » corps dans lequel l’abnégation et le sacerdoce sont de mise. « Seule la discipline fait la force principale des armées et non la capacité de nuisance d’un soldat ou d’un groupe de soldats ou même la qualité des armes », a fait M. Traoré. Aussi, a-t-il recommandé aux soldats de demeurer patriotes et d’user désormais du dialogue comme voie pour leurs revendications.

Aux gouvernants, le GERDDES Afrique-Côte d’Ivoire recommande d’œuvrer à l’instauration d’une armée véritablement républicaine de sorte que la noble fonction militaire s’accommode plus à des militaires de carrière et non à un mercenariat, d’assurer une uniformisation de l’armée ivoirienne en évitant les connotations de contingence, et faire preuve de capacité d’anticipation quant à la survenance de tels désagréments.

« Le GERDDES recommande aux autres corporations militaires, paramilitaires et civiles de savoir raison garder, et d’éviter d’enclencher une cascade de revendications de péréquation d’une quelconque gratification opérée sous pression et dont nous avons été à la fois victimes et témoins », a conseillé Souleymane Traoré. Il a prévenu que de telles réactions en chaîne dans un environnement austère et de récession économique peuvent affecter négativement la paix et la cohésion sociale.

(AIP)
nam/cmas
Commentaires


Comment