Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Journée internationale de la jeune fille : l’AIBEF appelle à protéger et valoriser les filles (Déclaration)
Publié le jeudi 12 octobre 2017  |  AIP
Comment


Abidjan – Dans une déclaration transmise jeudi à l’AIP dans le cadre de la Journée internationale de la jeune fille, le directeur exécutif de l’Association ivoirienne pour le bien-être familial (AIBEF), Allo Richard, appelle à protéger et valoriser les filles.

Célébrée les 11 octobre, cette Journée porte cette année sur le thème « Autonomisation des filles : avant, pendant et après une crise ».

« On le sait, les filles sont les plus grandes victimes des crises. Et la communauté internationale invite à toujours œuvrer pour son épanouissement quel que soit le moment de la crise. A cette occasion, l’AIBEF dont la raison d’être est le bien-être de chaque membre de la famille prie la population à protéger et à valoriser chaque fille en Côte d’Ivoire. Oui, protégeons et valorisons nos filles ! », entame M. Allo.

Il rappelle qu’en Côte d’Ivoire, 42 % des jeunes filles de 19 ans ont déjà eu au moins un enfant (EDS 2011-2012) et plus de 47% des femmes ont réalisé un avortement volontaire avant l’âge de 24 ans (Etude CAP. AIBEF 2008). La mortalité maternelle concerne 32% des filles de moins de 24 ans (Rapport national de surveillance des décès maternels 2016) et il y‘a eu précisément 4471 grossesses en milieu scolaire y compris au cycle primaire en 2016 - 2017.

Pour le directeur exécutif de l’AIBEF, c’est un devoir pour chacun de protéger et de valoriser la fille dès sa naissance, en la déclarant à l’état-civil, en lui assurant une alimentation équilibrée et surtout en œuvrant chaque jour pour que son sourire soit. « Cela commence par la scolariser, lui accorder du temps, lui permettre de s’exprimer et l’accompagner dans sa croissance », ajoute-t-il.

Protéger et valoriser sa fille, c’est anticiper et éviter qu’elle tombe enceinte, dit M. Allo. « L’AIBEF vous accompagne dans cette très grande responsabilité. L’AIBEF a en son sein le MAJ, Mouvement d’action des Jeunes où tout jeune homme et femme (fille) milite en faveur d’une sexualité responsable qui commence par connaître son corps et se préserver. Permettez à vos filles de militer à des associations constructives comme le MAJ ou le scoutisme par exemple », appelle-t-il.

« Protéger et valoriser sa fille, c’est l’accompagner dans sa croissance afin que demain, elle soit une adulte accomplie: elle a réussi ses études, elle a réussi à s’orienter professionnellement, elle a réussi à devenir adulte utile pour les enfants, pour sa famille, pour son entourage et surtout pour la société ivoirienne », poursuit Allo Richard. Il réitère son appel à apprendre aux enfants à être des adultes modèles demain, à protéger et valoriser les filles.


cmas
Commentaires


Comment