Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les étudiants exhortés à être des ambassadeurs de la paix
Publié le jeudi 9 novembre 2017  |  AIP
Comment


La communauté universitaire ivoirienne a célébré, jeudi, à l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody, la Journée nationale de Non-violence en milieu universitaire par une exhortation des étudiants à être des ambassadeurs de la paix.

Pour la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Bakayoko-Ly Ramata, l’université doit redevenir ce qu’elle était auparavant par un retour aux valeurs de non-violence, pour une éducation à la citoyenneté d’hommes et de femmes de grande valeur.

« Je vous exhorte à un comportement citoyen. La Côte d’Ivoire toute entière compte sur vous et vous investit en tant qu’apôtres de la paix en milieu universitaire », a déclaré Pr Bakayoko-Ly, avant de leur faire prêter serment. « Pour mon avenir, pour l’avenir de mon pays, je m’engage pour la non-violence », ont juré, la main levée, plusieurs centaines d’étudiants réunis au sein de l’Amphi A du district, arborant des T-shirts estampillés du slogan « Non-violence à l’université, gage de réussite ».

Depuis sa nomination à la tête du département de la Femme, de la Promotion de l’enfant et de la Solidarité, la ministre Mariatou Koné a installé des clubs de paix dans toutes les universités avec le soutien de partenaires dont l’ONUCI et l’UNESCO. « Que les campus soient des espaces de liberté, de tolérance, d’expression plurielle, de convivialité, un champ de confrontation des idées et non de violence parce que la violence n’apporte rien de bon », a-t-elle souligné.

« Nous vous faisons confiance pour construire, dans la convivialité, la Côte d’Ivoire de demain », a-t-elle ajouté.

L’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo a remporté le prix du meilleur poème sur la paix et la non-violence et celle Alassane Ouattara de Bouaké, le prix du meilleur club de paix.

Les responsables des principaux syndicats et associations d’étudiants se sont donné la main, à l’instar d’Assi Fulgence de la Fédération estudiantine et scolaire (FESCI), Yao Fabrice de l’Association des étudiants de l’université FHB et d’Etienne Assa de la Ligue ivoirienne estudiantine et scolaire (LIGES), un acte d’engagement à recourir à des méthodes non-violentes pour exprimer leurs revendications.

En présence de la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Jeanne Peuhmond, et du conseiller du Premier ministre, Adama Diawara, la directrice du département de recherche de la paix à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, Dr Doumbia Diémélé, a prononcé une conférence sur « Non-violence, paix et citoyenneté en milieu universitaire », thème de cette édition de la Journée nationale de non-violence en milieu universitaire.

aaa/fmo
Commentaires


Comment