Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Gouvernance foncière- Plaidoyer pour une sécurisation de la pêche artisanale
Publié le mardi 19 decembre 2017  |  Pôle Afrique
Politique
© Abidjan.net par PR
Politique foncière rurale : Ouverture de l`atelier de formation sur les directives de Gouvernance foncière
Abidjan le 18 décembre 2017. Ce lundi s`est ouvert à Abidjan l`atelier de formation sur les directives de Gouvernance foncière de la FAO pour la plateforme ivoirienne de la convergence globale des luttes de la terre et de l`eau ouest africaine.
Comment


Un atelier de formation sur les directives de gouvernance foncière de la FAO à l’endroit des acteurs de la société civile se tient à Abidjan du 18 au 20 décembre 2017. Au cours des travaux de groupe, la situation de la pêche artisanale retient l’attention.

L’eau est très souvent oubliée dans les discussions sur la gestion foncière. Pour rectifier le tir, le groupe 5 de l’atelier de formation sur les directives de gouvernance foncière de la FAO insiste sur le sujet. C’est une rencontre initiée par la Convergence globale des luttes de la terre et de l’eau ouest africaine (CGLTEAO) à l’endroit de sa représentation ivoirienne. Elle se tient à Abidjan-Cocody du 18 au 20 décembre 2017.


Conduits par Lucie Tetegan, présidente de l’Association ouest-africaine pour le développement de la pêche artisanale(Adepa), les membres du groupe 5 ont planché sur l’insécurité dans la pêche artisanale. Trois cas de figure de conflit en mer ont été présentés. Il s’agit de l’incursion des bateaux de pêche industrielle dans les eaux réservées à la pêche artisanale.« Les pêcheurs industriels connaissent bien les lois. Dans chaque pays, il y a des règlementations. Ces pêcheurs sont obligés de signer des accords de pêche qui sont des conventions connues parce qu’ils n’ont plus de poissons dans leurs eaux. Ils connaissent les délimitations mais ils les enfreignent. Pour ce qui concerne la Côte d’Ivoire, ce sont les bateaux russes et coréens les plus impliqués », révèle Mme Tetegan présidente du groupe.

... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment