Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ L’Economie verte au centre d’une conférence à Abidjan
Publié le vendredi 19 janvier 2018  |  AIP
La
© APA par DR
La sensibilisation à l’économie verte au cœur d’un événement lancé à Abidjan
La ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable, Anne Désirée Ouloto a annoncé une série d’actions dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.
Comment


Abidjan, 18 jan (AIP) - Une conférence sur l’Economie verte a été organisée jeudi par la fondation My Dream For Africa, en partenariat avec La Poste de Côte d’Ivoire, sur le thème « Economie verte et exclusive ».

L’initiative dénommée "Abidjan Green conférences" s’inscrit dans un cadre de réflexions, de partage d’expériences, et les meilleures pratiques nationales et internationales en matière d’environnement.

Selon le conférencier, administrateur du Fonds Vert et porte-parole des négociateurs africains à la COP21, Tosi Mpanu Mpanu, l’économie verte est l’activité économique qui entraîne une amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale, tout en reluisant de manière significative les risques environnementaux.

Adopter l’économie verte serait porteur pour le secteur agricole, énergétique et cela permettrait de recycler les déchets ménagers pour générer du gaz méthane ou pour produire de l’engrais, a-t-il poursuivi. Il a par ailleurs suggéré que le civisme environnemental soit enseigné aux enfants à bas âge, en leur expliquant les avantages.

A l’occasion, la ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto, a félicité l’initiateur du projet pour son charisme et son abnégation, son engagement pour avoir fait de la lutte contre le changement climatique son chemin de bataille.

D’après la ministre, la Côte d’Ivoire a choisi de réduire son gaz à effet de serre à 28% d’ici à 2030 et de relever le défi mondial du changement climatique en accordant la priorité à l’adaptation, la résilience et la prise d’initiative. « Une telle ambition nécessite la contribution de tous les parties prenantes », a-t-elle insisté.

(AIP)
mck/cmas
Commentaires


Comment