Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bouaflé : « Sites Habités » Le premier chef central officiellement investi
Publié le lundi 22 janvier 2018  |  L'Héritage
Comment


Désigné par les chefs des neuf(09) villages des « Sites Habités » depuis le 17 septembre 2015, le premier chef central de la commune de Bouaflé a été officiellement investi, le 10 Janvier 2018 à Duhikro, localité située à 03 km de Bouaflé et chef-lieu de tribu. La cérémonie, présidée par Nanan Kouassi Koffi Bernard, président du collectif des chefs des communautés du Département et parrainée par le Docteur Léhié Bi Lucien, maire de la commune de Bouaflé, a enregistré la présence des cadres et populations de ces différents villages. Né en 1932 à Pakouabo et planteur, Nanan Koffi Lozo est désormais le nouveau chef central des « Sites Habités » de la commune de Bouaflé composés de neuf(09) villages (Azi, Djèkouassikro, Klébo, Rénékro, Tokpakro, Allèh-N’zuéssi, Blèdi, Toclossou et Nakaha). Pour Alla Yao Bernard et Gnahoré Zakehi Henri, responsables du comité d’organisation, c’est” un choix unanime “ car le chef Lozo a le sens de l’humilité, du respect de la dignité de la personne humaine et des valeurs culturelles du pays AYAOU(Baoulé). En plus, il est patient, très sage et surtout de la lignée des chefs de la tribu. Selon eux, la priorité du chef est de gérer l’aspect social et culturel dans tous les villages de la tribu. En clair, le chef entend mettre l’accent sur la cohésion sociale et renforcer l’unité dans les villages. Nanan Kouassi Koffi Bernard, président du collectif des chefs des communautés du Département et président de ladite cérémonie, s’est réjoui de la forte mobilisation des cadres et des populations des « Sites Habités » autour de cet événement. Pour lui, cela témoigne de leur pleine adhésion au choix de leur chef. Eu égard à cette adhésion populaire, le Maire Dr Léhié Bi Lucien parrain, a demandé au chef « de conduire, d’orienter, de guider et d’éclairer la tribu ». Ainsi, il l’a exhorté à la neutralité, à l’impartialité et au droit de réserve en faisant fi de son appartenance politique et religieuse. Il lui a témoigné sa gratitude et son soutien constant dans l’exercice de sa nouvelle fonction. La cérémonie meublée de chants et danses du terroir a pris fin par la remise de présents au chef et à son épouse.

Y.K. (Correspondant régional)
Commentaires


Comment