Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Port Bouet : les femmes prennent leur destin en main
Publié le lundi 5 mars 2018  |  Abidjan.net
1ère
© Abidjan.net par JB
1ère édition du prix de l’autonomisation de la femme de la commune de Port-Bouet
Vendredi 02 février 2018. Abidjan. La première édition du prix de l’autonomisation de la femme de la commune de Port-Bouet a été organisée par la coordination des associations féminines a eu lieu à l’hôtel communal . La cérémonie a été marquée par la présence effective de la marraine Alida Ayda épouse Konaté , du député Yeo Fozié, de Traoré karim 4ème Adjoint au maire.
Comment


Les associations des femmes de Port Bouet se sont donné rendez-vous à l’hôtel communal de ladite commune, vendredi 2 mars 2018 pour récompenser celles parmi elles qui se battent pour leur autonomisation. Plusieurs femmes ont reçu des prix du comité d’organisation piloté par Laure Assepo, initiatrice du prix national pour l’autonomisation de la femme. Marraine de la première édition de ce prix, Mme Konaté Aida a encouragé les femmes à la persévérance. Pour elle, ce prix peut-être considéré comme le prolongement des actions du président de la République, Alassane Ouattara et de son épouse, Dominique Ouattara. « Je suis très heureuse d’être la marraine. Cette joie m’anime au moment où, en Côte d’Ivoire, le président de la République, Alassane Ouattara, et son épouse, Madame Dominique Ouattara font de l’autonomisation de la femme, leur priorité », a déclaré Mme Konaté. Certaines actions du couple présidentiel, dira-t-elle le témoignent. « Il s’agit de la mise en place du Compendium des compétences féminines, du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), de la promotion des femmes dans l’administration publique etc », rappelle-t-elle.
La marraine estime que Port Bouet n’a pas à rougir quand on évoque le concept de l’autonomisation de la femme. Dans la mesure où, indique-t-elle, cette commune peut être considérée aujourd’hui comme l’un des symboles en la matière. « Port Bouet traduit la capacité de la femme à prendre des initiatives, à gérer et à diriger. Notre maire, la regrettée Hortense Aka Anghui n’était-elle pas ce symbole ? Elle était Pharmacienne de formation, donc l’une des premières femmes diplômées en Côte d’Ivoire. Ensuite Maire pendant près de 38 ans, prouvant ainsi la capacité de la femme à diriger. Et enfin femme au foyer, notre Mémé était un exemple », a apprécié l’oratrice.
Aux récipiendaires, elle a prodigué des conseils, notamment, la persévérance dans le travail bien fait et la solidarité. « L’heure de l’autonomisation de la femme a sonné, l’heure de se lever pour aider nos époux et notre pays a sonné. Il est l’heure, il est l’heure, il est l’heure », a-t-elle lancé sous les ovations nourries de près d’un millier de femmes qui a pris d’assaut l’hôtel communal de Port Bouet.
Les femmes qui ont effectué le déplacement ont toutes reçu des présents du couple Konaté. Candidat à la mairie de Port-Bouet, Ibrahim Konaté a soutenu son épouse, qui lui a rendu un grand hommage.

CK
Commentaires


Comment