Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Solidarité : Avec l’Union Nationale des Etudiants Wè, Serges Doh lance une invite à la culture de l’amour et de la solidarité à la diaspora du Guemon et du Cavally.
Publié le samedi 10 mars 2018  |  Abidjan.net
Solidarité
© Autre presse par DR
Solidarité : Avec l’Union Nationale des Etudiants Wè, Serges Doh lance une invite à la culture de l`amour et de la solidarité à la diaspora du Guemon et du Cavally.
Comment


En se mettant au service des étudiants du Guemon et du Cavally, à travers l’Union Nationale des Etudiants Wè, l’ancien athlète ivoirien Serge Doh compte ainsi se mettre au service de sa communauté, tirer les plus jeunes vers l'avant et les encadrer pour préparer demain.



Au contact de ses jeunes frères étudiants, l'homme d'affaires ivoirien résidant aux États-Unis s'est fait ambassadeur de la jeunesse estudiantine Wê auprès de la diaspora du Guemon et du Cavally en établissant un pont étroit et durable avec ceux-ci.



La collaboration avec l'union doit aboutir à la prise en compte des besoins de cette jeunesse. Mieux, inviter toute la communauté Wê à s'en approprier et à en faire une priorité absolue.



Ce faisant, au titre de l'année académique 2017-2018, les besoins de l'Union s'évaluent à six (6) millions de francs, montant devant servir à couvrir les différents frais d'inscription et d'achat d'ouvrages des étudiants pour l'essentiel répartis sur les villes d'Abidjan, Bouaké et Daloa.



En termes de matériels, ce sont 39 ordinateurs et huit (08) demandes de bourses d'études étrangères. Présentant l'éventail des besoins et difficultés, le bureau de l'union Nationale des Étudiants Wê, conduit par Max Belafonte, entend trouver auprès des siens, une oreille attentive.



Riche de sa forte diaspora à travers le monde et avec le fort engagement de Serge Doh, qui a pris sur lui la responsabilité de faire le tour de ses frères et sœurs, le cri de cœur de ces jeunes ne devrait rester lettre morte.



Il importe par ailleurs de noter qu'en 2016 déjà, la jeunesse estudiantine Wê a bénéficié de trois(3) bourses d'études universitaires de la Fondation Murielle Ahouré et d'un ordinateur.



Au delà de l'assistance à apporter aux étudiants, le manager de Murielle Ahouré s'active à mettre en place "Solidarité Wê». Une invite à l'endroit de la diaspora à la culture de l'amour et de la solidarité à travers le slogan « Yes Wê can !

Atapointe
Commentaires


Comment