Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un atelier de partage d’information entre les mécanismes de veille et de prévention des conflits à Grand-Bassam

Publié le samedi 7 avril 2018  |  AIP


Grand-Bassam– Un atelier des acteurs locaux et nationaux pour le partage systématique de l’information entre les différents mécanismes de veille et de prévention des conflits, s'est tenu jeudi et vendredi, à Grand-Bassam, à l’initiative du ministère de la Femme, de la Protection de l’enfant et de la solidarité avec l’appui financier de l’ONU Femmes.

Cette activité visait à créer une synergie d’action entre les mécanismes locaux et nationaux d’alerte précoce et de prévention des conflits pour une contribution efficace au renforcement de la cohésion sociale.

Spécifiquement, il s’est agi de faire l’état des lieux des différents mécanismes nationaux de veille, d’alerte précoce et de prévention des conflits existants, de montrer la nécessité de la collaboration et du travail en synergie desdits mécanismes, de créer un cadre de collaboration sous forme de réseau entre les différents animateurs desdits mécanismes.

Le ministre de la Femme, de la Protection de l'Enfant et de la Solidarité, Pr Mariatou Koné était représentée par le secrétaire général 1 de la préfecture de Grand-Bassam, Coulibaly Magloire qui a déploré le déficit de collaboration entre la pluralité des mécanismes locaux et nationaux. Pour lui, la mise en place d’un mécanisme efficace favorisera le partage systématique de l’information entre les différents mécanismes de veille et de prévention des conflits.

« La cohésion sociale doit être l’apanage de tous et non exclusivement du gouvernement, encore moins celui du Ministère chargé de la solidarité. Chacun d’entre nous a un rôle primordial à jouer », a-t-il indiqué.

Pour finir, elle a souhaité que cet atelier soit l’occasion de renforcer la collaboration qui passe par le partage des informations « là où il faut, au moment où il faut, pour mieux préserver la cohésion sociale.


ko/ena/fmo
Commentaires


Comment