Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ La Jeune chambre sensibilise à la bonne utilisation des pesticides à Korhogo

Publié le dimanche 15 avril 2018  |  AIP


Auteur : Konan M. KOUASSI

Korhogo – La Jeune chambre internationale (JCI) de Korhogo a rassemblé quelque 200 agriculteurs, samedi, pour une séance de sensibilisation aux meilleures façons d’utiliser les pesticides chimiques, une contribution de l’Organisation locale membre (OLM) à la lutte contre les mauvaises pratiques qui entachent la qualité des produits agricoles, menacent la santé de la population et détruisent l’environnement.

La région du Poro est une importante zone de production agricole où les paysans utilisent de plus en plus les intrants agricoles dans le but d’augmenter la quantité et la qualité de leurs produits.

« Cependant, l’on assiste régulièrement à la mauvaise utilisation des pesticides par les paysans (…) Ces mauvaises pratiques constituent une menace pour la sécurité alimentaire et la protection de l’environnement », auxquelles l’OLM de Korhogo, engagée à créer des changements positifs, ne peut rester indifférente, a justifié son président, Dosso Ismaïla.

La séance de sensibilisation, qui a été suivie d’une distribution de masques de protection, a été coanimée par un enseignant-chercheur de l’université Péléforo Gon Coulibaly, un encadreur de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) et un technicien agricole de la chambre régionale d’agriculture.

A les écouter, la bonne utilisation des pesticides revient, grosso modo, à éviter les produits non homologués et à se conformer strictement aux prescriptions des fabricants pour ce qui est de la conservation, du dosage, de l’usage, des équipements de protection pendant l’utilisation et de la gestion des emballages vides.

Les pesticides sont indispensables au développement une d’agriculture moderne, mais deviennent dangereux s’ils sont mal utilisés, a prévenu Dr Loua Diomandé, l’enseignant-chercheur, en guise de conclusion.

Selon lui, 100 000 personnes meurent chaque année dans le monde à cause de la mauvaise utilisation des pesticides chimiques.

(AIP)

kaem/tm

Commentaires


Comment