Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Conférence sur le respect des symboles de l’Etat à Adiaké

Publié le lundi 16 avril 2018  |  AIP


Adiaké - Le mouvement des élèves et étudiants pour le développement d’Adiaké (MEEDA) a organisé une conférence au siège du PDCI-RDA sur le thème , « le respect des Symboles de la République ».

Nous avons choisi ce thème, a expliqué samedi, le président du mouvement Kla Serge Yannick, pour sensibiliser nos membres sur ces dits symboles parce que lors des manifestations en milieu scolaire ou universitaire, ces symboles sont pris à parti, soit détruits, soit cassés par méconnaissance de leur valeur.

Le directeur départemental de la Promotion de la Jeunesse, de l'Emploi jeunes et du service civique et conférencier, Ehoussou Eric, a appelé au respect des cinq symboles de l’Etat que sont le drapeau national, l’hymne national, la devise, les armoiries de la République, et le portrait du président de la République.

Pour le conférencier, l’Abidjanaise est un chant fédérateur qui suscite émotion et fierté. C’est un instrument de réconciliation avec soi-même et avec les autres. C’est comme la carte d’identité sonore du pays. Le Drapeau national est la carte d’identité visuelle du pays. Quant à la Devise, le directeur départemental du service civique indique qu’elle est composée de trois mots à savoir Union- Discipline- Travail et a affirmé qu’à chacun de ces mots tout ivoirien doit se sentir interpellé et doit réagir en conséquence. Le quatrième symbole est le portrait du chef de l’Etat qui incarne l’unité nationale, le garant de l’indépendance nationale et de l’intégrité du territoire.

Le dernier symbole à être expliqué est les armoiries de la République, un ensemble d’emblèmes qui distingue une collectivité, une famille. Elles sont au nombre de six éléments, a précisé le conférencier. Ce sont , la tête de l’éléphant, le soleil levant doré, les deux palmiers dorés qui représentent le PDCI-RDA (Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain) et le parti progressiste d’alors, le blason de couleur verte, le listel doré, et l’inscription argentée République de Côte d’ivoire.

Des échanges entre les élèves et le conférencier ont eu lieu. Pour les organisateurs, cette conférence est un pari gagné. « Nos membres sont suffisamment édifiés. nous respecterons désormais les symboles de l’Etat » a conclu Serges Kla.

Cette conférence a connu la présence des responsables des jeunesses de la ville et celles des autorités administratives notamment les représentants du préfet Mathias Noko et celui du représentant du président du conseil régional, Angaman Alexandre.

zsgd/akn/fmo
Commentaires


Comment