Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Ouverture à Abidjan d’un atelier de formation pour une meilleure surveillance spatiale des terres

Publié le mardi 24 avril 2018  |  AIP
Projet
© Abidjan.net par PR
Projet Surveillance Spatiale des Terres : Ouverture d`un atelier de formation en télédétection et système d`information géographique
Abidjan le 23 avril 2018. L`Atelier de formation en télédétection et système d`information géographique dans le cadre du projet Surveillance Spatiale des Terres (SST) a été officiellement ouvert ce lundi au Centre d`Information Géographique et du Numérique (CIGN) du BNETD. Photo: Ahoulou Kouamé, secrétaire exécutif de la REDD+


Abidjan - Un atelier de formation en télédétection et système d’information géographique, en vue d’une meilleure surveillance spatiale des terres dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie REDD+, se tient depuis ce lundi, à Abidjan, au Centre d’information géographique et numérique (CIGN) du Bureau national d’étude technique et développement (BNETD).

Depuis 2011, la Côte d’Ivoire s’est engagée dans la stratégie REDD+, un mécanisme international de réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre la déforestation et contribuer à la restauration de son couvert forestier.

Selon le conseiller technique de la ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable (MINSEDD), Kouadio Kouakou Parfait, le gouvernement ivoirien a bénéficié dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie REDD+ d’un projet de surveillance spatiale des terres (SST).

Ce projet, financé sur les ressources du Contrat de désendettement et de développement (C2D), à travers le projet de Conservation des ressources naturelles de Côte d’Ivoire (CORENA), a pour objectif de mettre à la disposition des décideurs des informations actualisées sur la dynamique de l’occupation des sols et sur l’évolution des ressources forestières, a précisé M. Kouadio.

« Je vous invite à faire preuve d’assiduité, d’écoute et à participer activement aux échanges », a-t-il conseillé, aux participants qui, durant cinq jours, seront soumis à une formation théorique et de travaux pratiques en salle, une collecte de données sur le terrain, des post-traitements avec l’assistance du BNETD.

Le Secrétaire exécutif permanent du REDD+, Ahoulou Ernest, a, pour sa part lancé un appel aux collectivités, aux paysans à préserver les forêts de sorte à permettre à la Côte d’ Ivoire de retrouver 80% de son couvert forestier.

bsb/fmo
Commentaires


Comment