Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Le congrès de la Technologie, de l’innovation et la Société CYFY 2018 referme ses portes

Publié le mardi 15 mai 2018  |  Abidjan.net
Le
© Autre presse par DR
Le congrès de la Technologie, de l’innovation et la Société CYFY 2018 referme ses portes
Ouverte le 10 mai dernier, au Farah Golden Tulip de Tanger, au Maroc, la 6ème édition du Congrès sur la Technologie, l’Innovation et la Société a fermé ses portes le 12 mai.


Ouverte le 10 mai dernier, au Farah Golden Tulip de Tanger, au Maroc, la 6ème édition du Congrès sur la Technologie, l’Innovation et la Société a fermé ses portes le 12 mai.

Ce Congrès qualifié d’enrichissant par l’ensemble des participants, a permis de mesurer la place importante que prend la technologie dans la vie quotidienne et l’utilisation « utile » de cette technologie numérique dans différents domaines, mais aussi dans la promotion de l’innovation technologique sur un continent africain riche, et présenté comme l’avenir du monde.



La journée de clôture a démarré avec une présentation d’Helen Hai, PDG, made in Africa Initiative, à la Banque africaine de Développement (BAD). Cette brillante intervenante chinoise a évoqué l’expérience de son pays sur le plan technologique et comment l’informatique s’est développée au fil du temps à une vitesse incroyable jusqu’à devenir un moyen de communication incontournable.



Plusieurs panels se sont succédés, rythmant la journée de clôture de riches enseignements et débats. Celui portant sur l’avenir du divertissement, modéré par Khalila Kellz Mbowe, fondatrice d’Unleashed Africa Company Limited en Tanzanie, a enregistré la présence de Raja Krishna Menon, un des plus grands réalisateurs de films à Bollywood. Il était aux côtés de Hala Abdala Sarhan, ancienne animatrice et vice-présidente de l’Émission de télévision, Dream TV, Égypte puis Nicolo Andruela, un chercheur indépendant.

Ces différentes personnalités ont relevé l’impact de la transformation digitale sur leurs secteurs métiers.



« Le numérique est l’avenir de la communication, à notre époque, ce n’était pas le cas. Les journaux et la télévision avaient une place très importante dans l’accès à l’information. Les smartphones et les réseaux sociaux ont pris la plus grande partie des auditions parce qu’ils ont su s’adapter aux besoins de la jeunesse. Du coup, l’avenir de la télévision et des journaux est sombre. Ils continueront certainement à vivre, mais plus avec le même impact qu’à travers le passé », a argué Hala Abdala Sarhan.

L’Américain Eran Raven Feigenbaum, ancien chef de la sécurité chez Google a souligné lors de son intervention l’importance des secteurs publics et privés dans le développement de la technologie en Afrique. «Les gouvernements jouent un rôle important dans le développement de la technologie dans un pays, et cela passe à travers plusieurs pistes notamment les octrois de licences professionnelles aux entreprises. Le secteur public vient faciliter l’interaction avec les différentes agences gouvernementales à travers internet et les technologies. De l’autre côté, il y a le secteur privé, il facilite la création d’entreprises pour promouvoir ces innovations par des crédits d’impôt et différents types de programme. Aussi, il devrait y avoir encore plus de liens entre le public et le privé notamment dans le développement des programmes scolaires sur internet. D’où l’absolue nécessité il d’innover », a affirmé Eran Raven.



Le financement de la prochaine génération des jeunes entreprises (startups) - Favoriser la croissance de l’économie créative en Afrique - puis l’être humain à l’ère de l’intelligence artificielle, sont les trois derniers panels qui ont définitivement mis fin au CyFy 2018, qui pour la première fois se tenait sur le continent africain.



Elisée B.
Commentaires


Comment