Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Affaire fraude au GUA : Des organisations de la société civile réclament la tête du DG des Douanes

Publié le mercredi 13 juin 2018  |  AIP
Salon
© Abidjan.net par EMMA
Salon international du produit original: Daniel Zialo (président du SIPO) et Marius Comoé (président d’une association de consommateurs) face à la presse
Jeudi 15 mars 2012. Abidjan. Plateau. MM. Daniel Zialo et Maruis Comoé ont animé une conference de presse sur la tenue du 1er Salon international du produit original. Photo : Maruis Comoé


Abidjan - Le président de l'observatoire national des organisations de consommateurs de Côte d'Ivoire, Marius Comoé a appelé mercredi au départ du Directeur général des Douanes suite au scandale de fraude qui a éclaté au guichet unique automobile.

Il était entouré de Lucien Tapé Mambo, président de la plate-forme de la société civile de Côte d'Ivoire et du président de la Fédération des syndicats des importateurs de véhicules d'occasion et transitaires de Côte d'Ivoire, Henri Konan.

«La faute revient au Directeur général des Douanes. L’administration douanière est au début comme à la fin du processus de dédouanement. C’est le DG des Douanes qui doit être débarqué. Et l’Etat doit procéder à la nomination d’un nouveau Directeur général qui veillera au bon fonctionnement de cette administration», a affirmé Marius Comoé lors de sa conférence de presse.

Il a également appelé l’Etat à racheter le contrat de concession du guichet unique automobile à la société Côte d’Ivoire Logistique, la suspension de la mesure de la Direction générale des Douanes qui prend effet le 1er juillet 2017, la libération provisoire de tous les mis en cause dans cette affaire, la mise en place d’une nouvelle structure de dédouanement des véhicules et d’un comité interministériel pour veiller à la bonne marche de ladite structure.

Depuis le 18 avril, le guichet unique automobile est secoué par un scandale de fraude sur les véhicules d’immatriculation, indique-t-on.

bsp/kam
Commentaires


Comment