Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Agriculture : Katiola se donne un festival pour valoriser le maïs

Publié le mercredi 18 juillet 2018  |  L’intelligent d’Abidjan


Le Centre culturel de Katiola va abriter du 11 au 12 août 2018, la première édition du festival du maïs.
L’information a été donnée lors d’une conférence de presse qu’a animée Touré Ernest promoteur dudit festival. C’était le jeudi 5 juillet 2018, dans un hôtel à Abidjan-Plateau.
Selon le conférencier, l’idée de ce festival est née de la volonté de promouvoir la culture du maïs dans toutes ses diversités. « La culture du maïs qui, bien qu’étant la céréale la plus cultivée après le riz en Côte d’Ivoire, demeure en reste quand à sa contribution au développement économique et durable du pays. C’est ce qui nous a emmenés à initier un tel festival à Katiola, berceau du maïs en Côte d’Ivoire. C’est aussi le lieu de donner l’occasion aux professionnels de la filière et le grand public qui pourront découvrir ou redécouvrir d’une manière pédagogique, ludique et surtout festive cette plante fascinante très souvent présente là où on ne l’attend pas », a indiqué le conférencier. Car dira-t-il, le festival du maïs est, et vise de devenir la meilleure plateforme d’activités, culturelles, touristiques, gastronomiques et économiques de la région. Pour finir, il a dit : « c’est dans un cadre convivial des populations, que ce festival apparait et prendra possession de toute la ville de Katiola et de ses alentours pour donner des jours gais et ensoleillés à tout le Hambol ». Camara Pogabaha Thomas, Maire de Katiola, par ailleurs parrain de ladite cérémonie a félicité et encouragé le comité d’organisation pour cette belle initiative. Pour lui, ce festival vient à point nommé pour valoriser la culture du maïs mais aussi promouvoir la culture Malinké. « Le Nord de la Côte d’Ivoire est le fief de la culture du maïs. Ce festival va encourager les autres régions de notre pays à s’inscrire davantage dans la pratique de cette culture qui regorge en elle plusieurs dérivés. Le maïs nourrit les Ivoiriens mais également peut fait objet d’exportation », a fait savoir le maire de Katiola.

MO avec GK
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 4233 du 17/7/2018

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment


Comment