Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les moniteurs d’Abobo et de Koumassi bénéficient d’un renforcement de capacités en prévention des conflits

Publié le jeudi 2 aout 2018  |  AIP


Abidjan, 2 août (AIP) – L’Observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale (OSCS) initie, de jeudi à samedi à Abidjan Cocody Riviera, un atelier de formation, en vue du renforcement des capacités de 30 moniteurs et relais communautaires d’Abobo et de Koumassi, sur les techniques de causeries éducatives, de prévention des conflits et la promotion du genre.

La formation, axée sur six modules, est assurée par les experts de l’OSCS. Ils auront la tâche d’expliquer notamment les types de conflits et leurs causes, le mécanisme d’alerte précoce de l’OSCS. L’accent sera aussi mis sur l’intérêt du genre, des causeries éducatives dans le renforcement de la cohésion sociale.

Le représentant du Directeur général de la structure initiatrice, Eugène Bilé, a situé l’enjeu de ces trois jours d’atelier. Ils aideront à élaborer « les outils, rudiments nécessaires à la consolidation de la paix » dans leurs communautés, voire le pays, a déclaré M. Bilé, en présence de la représentante de la directrice régionale Abidjan lagune, Thérèse Ouattara.

A l’instar des autres participants, le président de la Plateforme des organisations de la société civile d’Abobo (POSCA), Marius Brou, a dévoilé leurs attentes du séminaire. Engagés dans le mécanisme d’alerte précoce, les réflexions pourront les aider à mieux sensibiliser les populations, « remonter tout ce qui peut entraver la cohésion sociale à l’observatoire, pour anticiper avec des réponses appropriées », a-t-il fait savoir.

Ce séminaire, piloté par le ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, intervient après la formation des acteurs OSCS de Yopougon du 30 juillet au 1er août. Elle bénéficie de l’appui financier du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA).

(AIP)

ra/kam
Commentaires


Comment