Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Coopération : La Côte d’Ivoire et le Mali vers une collaboration franche et permanente dans la gestion de leur frontière commune

Publié le mercredi 24 octobre 2018  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par Paul Richard
Ouverture d`une rencontre des autorités administratives frontalières de la Côte d’Ivoire et du Mali à Odienné
Abidjan le 23 octobre 2018. Ce mardi s’est ouvert à Odienné une rencontre entre les autorités administratives frontalières de la Côte d’Ivoire et du Mali pour une gestion pacifique concerté de leur frontière commune.


Deux mois après la rencontre des autorités administratives frontalières de la Côte d’Ivoire et de la Guinée dans la ville de Man, une énième rencontre s’est ouverte ce mardi 23 octobre 2018 à Odienné région du Kabadougou entre les autorités administratives frontalières de la Côte d’Ivoire et du Mali pour une gestion pacifique et concertée de leur frontière commune longue d’environ 532 km soit 17,12 % de la frontière terrestre ivoirienne. Ces travaux ont été organisés par le ministère de l’intérieur et de la sécurité ivoirien et la GIZ/PFUA.

Cette rencontre d’échange de haut niveau vise à renforcer les relations de coopération administrative frontalière en vue de la restauration du climat de paix et de cohabitation pacifique entre les populations de la zone frontalière de la Côte d’Ivoire et du Mali.

« Il s’agit de faire un diagnostic de la situation qui prévaut dans les circonscriptions administratives situées le long de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Mali. […] A travers ces activités, la Côte d’ivoire démontre sa ferme volonté de raffermir ses liens historiques, culturels, économique et diplomatiques avec ses voisins et d’aller ainsi, inexorablement, vers une vraie intégration sous-régionale », a souligné Amani Ipou Félicien, Directeur Général de l’Administration du Territoire (DGAT), représentant le ministre de l’intérieur et de la sécurité ivoirien.

Selon le DG de l’Administration du Territoire ivoirien, pour aller à l’émergence, seule la synergie d’action et de partage d’expérience peut conférer une plus-value aux initiatives des deux Etats. Avant d’indiquer: « les résultats de vos travaux permettront de bâtir des politiques publiques communes liées aux problématiques des frontières, politiques adaptées à la spécificité de nos rapports économiques, du brassage de nos populations et à l’histoire commune que nous partageons », a tenu à relever Amani Ipou Félicien.

Bien avant, Aboubacar Seddick Djiré, conseiller technique du Ministère de l’administration Territoriale et de la Décentralisation, chef de la délégation malienne s’est réjoui de la tenue de cette rencontre de ‘‘famille’’ qui permettra d’avancer sur les questions essentielles de vie commune afin de bâtir un espace de paix, de coexistence pacifique et d’entre aide à la frontière commune.

Le représentant de la GIZ, Dakouo Gérôme tout en saluant l’engagement des deux Etats dans une démarche de gestion concertée pacifique de leur frontière commune, a souhaité que cette rencontre puisse jeter les bases du processus de délimitation et de démarcation des frontières communes, mais aussi la mise en œuvre d’initiative de coopération transfrontalière bien structurée pour une amélioration des conditions de vies des populations frontalières.

Les conclusions et les recommandations de cette rencontre alimenteront la première réunion des Ministres en charge des frontières de la Côte d’Ivoire et du Mali. Les travaux prennent fin le mercredi 24 octobre 2018.

P. R.
Commentaires


Comment