Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Des techniciens de la zone Sud-ouest formés pour une amélioration de la conservation des forêts

Publié le jeudi 8 novembre 2018  |  AIP


San Pedro – La Coopération allemande (GIZ), la REDD+ et leurs partenaires de la plateforme ‘’Tropical Forest Alliance 2020’’ (TFA 2020) ont organisé, mardi et mercredi, au siège de la GIZ de San Pedro, un atelier de formation des agents des services d’encadrement des petits producteurs de la zone Sud-ouest du pays, sur le concept des Hautes valeurs de conservation (HVC) et la lutte contre la déforestation, associée à l’huile de palme, au cacao et à l’hévéa.

Selon la représentante de REDD+, Koffi Aloi, il s’agit de donner les moyens didactiques aux techniciens, en contact direct avec les petits producteurs d’huile de palme, de cacao et d’hévéa et leurs communautés, afin qu’ils puissent aller expliquer à ces populations l’importance de la forêt, et « les amener à identifier les zones dans leur environnement qui ont une importance vitale pour leurs communautés ». D’où, note-t-on, le concept de zones de « Hautes valeurs de conservation (HVC) ».

Le conseiller technique régional de la GIZ, chargé de la chaîne d’approvisionnement, Diomandé Amara, explique qu’avec l’identification des HVC, l’on peut plus facilement, induire chez les petits producteurs le changement de comportement visant à pratiquer une agriculture durable, tout en veillant à protéger les zones HVC, préserver la forêt, les ressources naturelles, les valeurs sociales et culturelles des communautés concernées. Il s’agit, entre autres, des forêts sacrées, des plantes médicinales, des rivières, des animaux menacés de disparition.

Des formateurs de l’ONG Solidaridad Ouest Africa et un cabinet associé ont présenté le support didactique dénommé ‘’boîte à images’’, à partir duquel l’instruction peut se faire plus facilement, même pour des populations illettrées. Des remarques ont été faites pour l’amélioration de ce manuel, et des stratégies de vulgarisation du concept HVC auprès des petits producteurs ont été arrêtées.

Pour lutter contre le changement climatique et ses effet négatifs sur la forêt et l’agriculture, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est engagé en 2011 dans le mécanisme REDD+ de lutte contre la déforestation et les gaz à effet de serre, afin d’accroître sinon préserver les 3,4 millions d’hectares de forêts qui lui restent sur 16 millions d’ha à l’indépendance, selon une étude réalisée en 2015, par le Bureau national d’études techniques et de développement (BNEDT).


jmk/fmo
Commentaires


Comment