Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Accueil mercredi de la 2è caravane ouest-africaine sur les droits des peuples pour les questions environnementales

Publié le samedi 10 novembre 2018  |  AIP


Abidjan- La Côte d’Ivoire accueillera, à partir de mercredi, la 2è édition de la caravane ouest-africaine sur les droits des peuples pour les questions environnementales, ont annoncé vendredi, des responsables de la plateforme nationale de l’Ong Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau (CGLTE-OA), lors d’une conférence de presse, à la Caritas de Cocody.

Cette caravane qui démarrera ce samedi, par la Guinée, a expliqué le point focal Koné Kadadia, s’achèvera le 30 novembre au Bénin et fera des escales en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Togo. Environ 200 caravaniers en provenance de sept pays sont attendus à cette randonnée.

S’agissant spécifiquement du passage en terre ivoirienne, trois villes chefs-lieux de régions ont été retenues à savoir le Tonkpi (du 14 au 16 novembre), le Haut Sassandra (du 16 au 17 novembre) et le Sud-Comoé (du 18 au 19 novembre). A chaque escale, seront organisées des conférences, des expositions, des marches, des rencontres avec des élus locaux et des manifestations culturelles.

Dans le Tonkpi, des échanges sont prévus sur le thème, « Gestion des ressources naturelles et cohésion sociale » à Man, avec les populations en vue de recueillir dans cette région meurtrie par des conflits fonciers. La ville de Daloa abritera les festivités du Haut Sassandra où les caravaniers plancheront sur le thème, « Migration et politiques publiques de développement » car reconnue comme un grand centre de migration irrégulière.

Dans le Sud-Comoé, il sera question de renforcer le plaidoyer en vue d’une gestion équitable des terres et une gestion durable des ressources halieutiques. Les thèmes retenus pour cette étape, qui aura pour cadre la ville d’Aboisso, sont relatifs à « l'accaparement des terres, le droit des communautés et des femmes à la terre, l’eau et la souveraineté alimentaire et la pêche artisanale ».

« Tout en réaffirmant notre engagement à contribuer à la construction d’un monde juste où règnent la paix et la sécurité, nous invitons jeunes, femmes, hommes, communautés, organisations et mouvements, paysans, éleveurs, pêcheurs, Ong défenseurs des droits humains, à rejoindre la Convergence pour défendre tous ensemble nos droits », a lancé Mme Koné.

La CGLTE-OA a vu le jour, en juin 2015, au Mali et est composée de 14 plateformes nationales et d’une coordination régionale regroupant près de 350 organisations. Elle mène des actions collectives basées sur des analyses et propositions communes et travaille essentiellement au niveau des législations au plan national et régional, a-t-on appris.


fmo
Commentaires


Comment