Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Phase pilote du projet de renforcement de la participation des jeunes à la consolidation de la paix dans le sud, le centre et le centre ouest de la Côte d’Ivoire : 84.191.500 FCFA déboursés pour 52 activités génératrices de revenus dans 5 localités

Publié le mardi 20 novembre 2018  |  Abidjan.net
Cérémonie
© Abidjan.net par Paul Richard
Cérémonie de lancement du programme de renforcement de la participation des jeunes à la consolidation de la paix en la Côte d`Ivoire
Abidjan le 20 novembre 2018. Dans le cadre de la consolidation de la paix en Côte d`Ivoire, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le secrétariat d`Etat chargé du service civique ont procédé ce lundi au lancement du programme dénommé : Programme de renforcement de la participation des jeunes à la consolidation de la paix dans le sud, le centre et le centre-ouest de la Côte d`Ivoire.


La mairie de Yopougon a accueilli ce lundi 19 novembre le lancement de la mise en place de projets générateurs de revenus à Bouaké, Daloa, Divo, Gagnoa et Abidjan dans le cadre du « Projet de renforcement de la participation des jeunes à la consolidation de la paix dans le sud, le centre et le centre ouest de la Côte d’Ivoire ».

Il s’agissait principalement d’informer les autorités communales et le grand public sur les efforts conjoints consentis par les Nations Unies et le Gouvernement en direction des jeunes pour la consolidation de la paix, créer les conditions favorables à la mise en œuvre de ces projets et amener les jeunes à une prise de conscience de la nécessité de mener à bien les micro-projets financés.

Les résultats de la phase pilote de ce programme initié par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le secrétariat d’Etat chargé du service civique afin de consolider la paix en Côte d’Ivoire ont été également présentés en présence des bénéficiaires et des premiers responsables des institutions concernées ledit projet.

« Pour ce projet de renforcement, un montant de 84.191.500 FCFA a été déboursé. Il s’agit pour cette phase pilote de 52 projets AGR dans ces 5 localités : Abidjan avec 21 projets pour un montant de 39489600 FCFA, Bouaké 10 projets pour un montant de 16444150 FCFA, Daloa 10 projets pour un montant de 9000500 FCFA, Gagnoa 6 projets pour un montant 11000748 FCFA, et Divo 5 projets pour un montant de 6813750 FCFA » a expliqué le Coordinateur de ce projet Doumbia Diakariya.

Pour lui, il s’agit à travers ce projet de financement d’occuper les jeunes par des activités génératrices de revenus afin de détourner leur attention de toutes sortes d’action nocives à la paix. « Il convient de consolider les acquis et d’offrir une opportunité d’auto-emploi par la mise en place d’AGR au profil de jeunes hommes et jeunes femmes vulnérables, marginalisés, qui ont coexisté avec les ex-combattants ou les ex-miliciens, et qui n’ont bénéficié d’aucun programme d’insertion » dira-t-il ajoutant que les secteurs d’activités de ce projet sont le commerce, l’artisanat, l’élevage, et l’agriculture.

« Nous sommes très heureux d’être à vos côtés pour cette initiative très importante, car il s’agira pour nous PNUD d’accompagner cette jeunesse afin de lui donner la chance de conduire des initiatives génératrices de revenus dans le cadre de développement et en lui permettant de s’épanouir pleinement et de réaliser ses ambitions » s’est réjoui Luc Grégoire, directeur pays du PNUD en Côte d’Ivoire.

Poursuivant, il a rassuré les jeunes en leur disant : « nous allons faire en sorte que cette initiative débouche sur des actions de plus grandes ampleurs.»

Prenant la parole, le secrétaire d’Etat en charge du service civique, Siaka Ouattara a indiqué que ce projet s’intègre parfaitement aux actions que mène son département ministériel dans le cadre de la promotion du civisme et de la citoyenneté.

« Ce projet de renforcement de la participation des jeunes à la consolidation de la paix dans le sud, le centre et le centre ouest de la Côte d’Ivoire, rejoint et complète l’ensemble des initiatives que le Gouvernement mène chaque jour pour inculquer aux jeunes les valeurs démocratiques et citoyennes en vue de réduire leur vulnérabilité et favoriser par ricochet l’avènement d’un ivoirien nouveau » a indiqué le ministre.

Yomi Joana porte- parole des bénéficiaires a salué un projet qui « vient à point nommé pour nous permettre d’intégrer le tissu socio-économique, car mes camarades et moi avons connu des difficultés de tous ordres et nous ne demandons qu’à bénéficier de cette opportunité. »

Elle a pris l’engagement au nom de tous les autres bénéficiaires d’être des personnes modèles afin de faire la fierté des généreux donateurs, du Gouvernement et de leurs familles respectives, en souhaitant une pérennisation de cet outil qui pourra certainement apporter une réponse durable et efficace à ces milliers de jeunes en difficultés.


-P. R.
Commentaires


Comment