Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Régulation du Transport routier : Le Haut Conseil du Patronat des Transports routiers salue la création de l’Autorité Organisatrice de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan

Publié le mardi 5 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Conférence
© Autre presse par DR
Conférence de presse du Haut Conseil du Patronat des entreprises de Transport suite à la création de l`Autorité Organisatrice de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan
Jeudi 31 janvier 2019. Abidjan. Le Haut Conseil du Patronat des entreprises de Transport a animé une conférence de presse ce jeudi, suite à la création de l`Autorité Organisatrice de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan


Le conseil des ministres du mercredi 30 janvier à annoncé la création de l’Autorité Organisatrice de la Mobilité Urbaine du grand Abidjan (AOMU).

Au lendemain de cette annonce, le haut conseil du patronat des entreprises de transport routier qui attendait depuis bien longtemps cette décision, s’est réjoui de la prise en compte de leurs préoccupations.

Pour Ibrahim Diaby, Directeur Général du haut conseil : « la création de l’AOMU vient répondre à des problèmes cibles et souhaite qu’il soit mis en place au plus tôt », a-t-il indiqué au cours d’une conférence de presse ce jeudi 31 janvier au siège du haut conseil à Treichville.

La future Autorité Organisatrice de la Mobilité Urbaine du grand Abidjan sera un organe opérationnel, chargé de toutes les compétences de mobilité urbaine dans le périmètre urbain du grand Abidjan notamment le pilotage de la mise en œuvre du volet transport du schéma directeur d’urbanisme du grand Abidjan.

C’est une structure administrative indépendante mais soumise au contrôle de la Cour des comptes conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

Les missions qui lui sont assignées sont entre autres, assurer l’organisation et la coordination des différents modes de transport et gérer les autorisations de transport, imposer des sanctions contre les acteurs qui violent la réglémentation en vigueur, formuler des recommandations en matière de parafiscalité du transport, créer et animer un cadre d’échanges et d’écoute de l’ensemble des acteurs du système du transport intérieur et de réaliser des audits indépendants des conventions de concession de service public dans le secteur.

Ce qui réjouit le plus les transports est que l’Autorité va tenir compte de la célérité dans l’acquisition des leurs documents. « Le transport est un secteur préssé. Déposer un papier et attendre plus de 20 jours avant de le récupérer était très pénible. Nous remercions le gouvernement », se sont-ils exprimés.

Outre la satisfaction de la création de l’AOMU, l’alliance RHDP des transports et conducteurs routiers à traduit son soutien à toutes les résolutions et motions issues du congrès du RHDP le 26 janvier dernier. « Les routes qui naissent de la gestion du RHDP sont faites pour nous les transporteurs » à expliqué Ibrahim Diaby, Coordonnateur de cette alliance.



Elisée B.
Commentaires


Comment