Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’INS sensibilise la population du Poro sur le RGPH 2019

Publié le mardi 2 avril 2019  |  AIP


La direction régionale de l’Institut national de la statistique (INS) de Korhogo a initié lundi une réunion avec les autorités locales et des représentants des couches socioprofessionnelles pour annoncer officiellement le démarrage des travaux préparatoires du Recensement générale de la population et de l'habitat (RGPH 2019) et remettre les feuilles de routes aux présidents des comités locaux.

La rencontre, dite d’information et de sensibilisation, a été l’occasion pour le directeur régional de l’INS, Ira Bruno, de renseigner la population sur l’état d’avancement des travaux préparatoires du 5ème RGPH dans sa circonscription et remettre les feuilles de routes aux présidents des comités locaux de recensement.

« En ce moment, nous réalisons la cartographie censitaire et l’enquête pilote », a indiqué M. Ira, expliquant que la carte censitaire répertorie des sites d’habitations et d’infrastructures socio-économiques en vue de délimiter des zones de dénombrement qui seront assignées aux agents recenseurs, tandis que l’enquête pilote intervient pour collecter les informations nécessaires à la réalisation de carte.

Après ces deux étapes qui se réalisent concomitamment interviendra le dénombrement de la population et le recensement de l’habitat proprement dit, ainsi que la publication des résultats, a poursuivi M. Ira.

L’ensemble de ces opérations sera mené dans les trois régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo par un personnel d’exécution organisé en sept équipes de cinq agents, soit 35 au total et deux superviseurs permanents. Ce personnel travaillera sous la direction de directeur régional de l’INS.

Le RGPH 2019, lancé le 14 décembre 2018, à Abidjan, vise à mieux connaître les caractéristiques socio-économiques et démographiques de la population ainsi que les conditions de vie et de logement des ménages en vue d’une meilleure prise en compte de leurs préoccupations dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques et programmes de développement du gouvernement, a indiqué M. Ira.

Il devrait, en outre, permettre la géolocalisation des populations, des infrastructures et des équipements socio-économiques répertoriés. C’est le 5ème RGPH en Côte d’Ivoire après le premier intervenu en 1975, rappelle-t-on.

La population ivoirienne est estimée à 22,6 millions d’habitants, selon le dernier recensement intervenu en 2014.

Cinq ans après, celle-ci fait apparaître des besoins de nouveaux types d’informations nécessaires à une mise en œuvre efficiente des actions et programmes gouvernementaux tels le Plan national de développement (PND, 2021-2025) et le Programme social du gouvernement (PSG, 2019-2020). Ces informations, de nature macro-économique, n’avaient pas été prises en compte en 2014, a expliqué M. Ira.

Mais le RGPH 2019 intéresse aussi les partenaires au développement de la Côte d’Ivoire, notamment l’Union africaine pour l’élaboration de son agenda 2063 ou encore les Nations-Unies pour le suivi des Objectifs du développement durable (ODD) à l’horizon 2030, a encore révélé M. Ira.

Le coût du processus est de l’ordre de 9 milliards de francs CFA, apprend-on.

(AIP)

kaem/fmo
Commentaires


Comment