Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Ouverture d’un atelier pour la restitution des dernières études du PSNDEA

Publié le mercredi 10 avril 2019  |  AIP


Yamoussoukro-Les membres du comité de pilotage du projet solutions numériques pour le désenclavement des zones rurales et l’e-Agriculture (PSNDEA) sont réunis depuis ce mercredi à Yamoussoukro dans le cadre d’un atelier de restitution des dernières études préparatoires du projet.

Organisé par la direction des projets et des systèmes d’informations et des statistiques (DPSIS), l’atelier va consister à l’examen et à la validation de l’étude sur les mécanismes de couverture des zones blanches et déshéritées, l’élaboration du manuel de procédures administratives, financières et comptables et du manuel d’exécution en attente.

Il s’agit également pour les participants de procéder à l’identification des besoins d’informations et de services numériques en faveur des populations agricoles, de s'accorder sur l’autonomisation des sociétés coopératives de production de karité par les technologies d’information et de communication, et sur l'étude du site Web du projet.

Démarré en novembre 2018, le projet porté par le ministère de l'Économie numérique et de la Poste a pour objectif d’améliorer l’accès aux services numériques à haut débit abordables dans les collectivités rurales, de tirer parti des plateformes numériques pour améliorer la productivité agricole et l’accès au marché.

« Il vise surtout l’autonomisation de la femme en milieu rural », a souligné le coordonnateur, Henri Danon, à l’ouverture des travaux présidés par le conseiller technique du ministre de l'Économie numérique et de la Poste, Djékou Abraham.

Le projet a quatre composantes, à savoir l’extension de la connectivité numérique dans les zones rurales et reculées cibles, les services numériques en faveur du développement agricole durable, la réhabilitation de 580 km de route, et la coordination du projet.

D’un coût total de 37,5 milliards F CFA, il est financé par la Banque Mondiale (BM)pour une durée de cinq ans, de mai 2018 à mai 2023. Les spéculations concernent les produits vivriers, le riz, le maïs, l’igname, la banane plantain, le manioc, les cultures maraîchères. Le Karité pour la culture forestière, et la volaille avec le poulet et la pintade.

M. Danon a souligné que ce projet, dans sa première phase, va se limiter à trois régions du nord, le Poro, la Bagoué le Boukani dans les localités de Korhogo, Bouna, Boundiali, Ferkessédougou, Odienné, Minignan et dans le Centre-ouest dans les régions du Goh et du Loh-Djiboua à Daloa Gagnoa et Divo.

« Le PSNDEA va couvrir 33 départements et va toucher une population de plus de six millions », a-t-il précisé.


nam/ask
Commentaires

Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment