Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’amélioration des conditions de travail dans le secteur de coiffure-esthétique au centre d’un atelier

Publié le lundi 15 avril 2019  |  AIP


Abidjan, Le Bureau international du travail (BIT) organise du lundi au jeudi, un atelier de formation en vue d’améliorer les conditions d’intervention des inspecteurs et médecins du travail dans les Très petites entreprises et Petites et moyennes entreprises (TPE-PME), du secteur de la coiffure-esthétique, qui se caractérise par une faible culture de prévention des accidents du travail.

« Pour le présent atelier, il s’agit à la fois, de favoriser la protection de la santé et sécurité au travail dans les unités économiques, avec un ciblage coiffure-esthétique, mais également d’y promouvoir une culture de la prévention. Ceci en vue d’aboutir à des améliorations concrètes et durables pour les travailleuses du secteur. Cet atelier vise plus particulière les aspects santé et sécurité au travail », a indiqué la représentante du directeur pays du BIT, Sophie De Coninck.

Elle a souligné que les aspects relatifs aux principes et droits fondamentaux au travail, en particulier la lutte contre le travail des enfants, vont être également examinés.

Le représentant du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Bagaté Bolou, a signifié que le secteur de la coiffure/esthétique est l’un des secteurs stratégiques dans le paysage économique national. Il absorbe de nombreux travailleurs qui, malheureusement, sont d’une certaine vulnérabilité.

« Il importe, de ce fait de les accompagner nécessairement dans l’optique de la promotion du travail décent et du respect des principes et droits fondamentaux du travail », a-t-il exhorté.

En plus des séances techniques et en groupes de travail autour des thèmes du programme de formation, les participants vont visiter des unités économiques de coiffure-esthétiques pour identifier des exemples de risques en matière de santé et sécurité au travail.

Cette formation est développée dans le cadre du projet « Améliorer la gouvernance du travail dans les TPE-PME et aider à la sortie de l’économie informelle en Afrique », financé par la France et mise en œuvre dans cinq pays à savoir le Burkina Faso, Madagascar, Togo, Tunisie et la Côte d’Ivoire.

Les Bâtiments et travaux publics (BTP), menuiserie et coiffure-esthétique sont les secteurs concernés par ce projet.

(AIP)

ena/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment