Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le village de Kouamekro à Taabo réclame des droits coutumiers pour l’autoroute du Nord

Publié le lundi 22 avril 2019  |  AIP


Le porte-parole des populations du village de Kouamekro, commune de Taabo, Kouakou Konan Joseph, a appelé les autorités ivoiriennes à purger les droits coutumiers du village pour l'occupation de ses terres lors de la création de la cite des travailleurs de Taabo et du prolongement de l'autoroute du Nord.

Les terres de Kouamekro ont été annexées lors de la création du barrage hydroélectrique de Taabo, a rappelé le porte parole des populations, par ailleurs Président du conseil de gestion du village.

"Si les paysans dont les terres ont été immergées par les eaux du barrage ont été dédommagés, ce n'est pas le cas des terres utilisées pour construire la cité des travailleurs et l'autoroute du nord ", a-t-il déploré.

Ces deux importantes infrastructures de développement ne peuvent pas être sur les terres de Kouamekro sans que le village n'en tire un profit, selon Kouakou Konan Joseph. Cette demande est d'autant plus justifiée, selon le porte parole des populations que " l'Etat a dédommagé certaines populations pour les mêmes projets d'aménagement hydroélectrique".

Le ministre Maurice Kouakou Bandama de la culture et de la francophonie, fils de Kouamekro et ancien Maire de Taabo, Maurice Bandama a plaidé auprès du préfet du département de Taabo, Florentin Assamoi pour la régularisation de cette situation au profit des populations villageoises.

La cité des travailleurs avait été créée pour abriter les ouvriers à titre provisoire et les cadres et travailleurs du barrage hydroélectrique de Taabo. De nos jours,la commune et le chef lieu du département sont construits autour de cette cité, signale-t-on. .

(AIP)

kd/nmfa/tm
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment