Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Abengourou: Des agents des eaux et forêts renforcent leurs capacités en matière de gestion des ressources en eau

Publié le samedi 18 mai 2019  |  AIP


\Abengourou, Une trentaine d’agents des directions régionales des eaux et forêts de la Mé, de l’Indénié-Djuablin, du Gontougo et du Bounkani ont pris part jeudi à un atelier de renforcement des capacités sur la gestion des ressources en eau.

« L’objectif de cet atelier était d’informer les agents des services extérieurs du ministère des eaux et forêts sur la nouvelle direction des ressources en eau créée en 2018, notamment, sur les missions à lui assignées afin qu’ils en soient suffisamment imprégnés pour pouvoir les mettre en œuvre sur le terrain », a indiqué le sous-directeur de l’aménagement et de la sécurisation de cette nouvelle structure du ministère des eaux et forêts, commandant Komoé Raymond.

Les travaux de cette session de formation ont été marqués par trois communications. La première a porté sur le cadre institutionnel qui régit la direction générale des ressources en eau ainsi que la politique de gouvernance de cette structure.

La deuxième communication était axée sur le code de l’eau dont certains articles majeurs ont été expliqués pour que les participants à l’atelier, qui étaient pour la plupart des directeurs régionaux des eaux et forêts, des chefs de cantonnement forestier, des chefs de poste et des responsables régionaux des ressources en eau, puissent se les approprier.

La troisième et dernière communication a porté sur la carte des bassins versants apposée à la carte en eau des différentes directions régionales des eaux et forêts.

Au nom de ses paires, le directeur régional des eaux et forêts d’Abengourou, commandant Kouamé Yao Jean, a salué l’organisation de cet atelier qui, selon lui, vient à point nommé pour renforcer leurs connaissances dans le domaine de la gestion des ressources en eau afin de gérer efficacement les difficultés rencontrées sur le terrain.

« La zone de l’Indénié-Djuablin, en ce qui nous concerne, est suffisamment arrosée. Il y a beaucoup de cours d’eau, notamment, un fleuve et beaucoup de rivières. Cependant la gestion de cette richesse pose problème parce que plusieurs acteurs interviennent sans tenir compte des règles établies. Cet atelier est le bienvenu en ce sens qu’il nous a permis d’avoir les outils nécessaires pour mieux gérer tous ces acteurs », a-t-il soutenu

(AIP)

rkk
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment