Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

CMU : La Mugef-ci renouvelle son appel à l’aide de l’Etat

Publié le samedi 15 juin 2019  |  AIP
Logement
© Abidjan.net par Elisée B.
Logement sociaux: le ministre Gnamien Konan rencontre les syndicats de Côte d`Ivoire
Jeudi 7 juillet 2016. Abidjan. Le ministre de l`Habitat et du Logement social Gnamien Konan a rencontré les syndicats de Côte d`Ivoire dans le cadre des Logements sociaux. Photo: Mesmin Komoé, Secrétaire général du MIDD.


Abidjan, La mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugef-ci) souhaite l’aide de l’Etat dans la mise en œuvre de la Couverture maladie universelle (CMU) afin d’éviter les risques opérationnels et techniques que pourraient courir la mutuelle dans le déploiement progressif de cette assurance.

«C’est en prévision de tous ces risques, que nous en appelons encore à l’aide de l’Etat. Que la Côte d’Ivoire ne soit pas le seul pays au monde où l’Etat employeur ne contribue point à la prise en charge médicale de ses employés», a lancé le président de la Mugef-ci, Kouamé Mesmin Komoé lors de l’Assemblée générale ordinaire, jeudi, à la Bourse du travail à Treichville.

En guise d’exemple, en France, la part employé est de 9,2 % et celle de l‘employeur de 10% du traitement. Au Gabon, c’est 2,5% contre 4,1 %. Au Rwanda, c’est 7,5 % pour les deux mais pour les forces armées, c’est 5% contre 17,5%. Tout près de nous au Togo c’est 3,5% pour les deux, au Mali, c’est 3,06% contre 3,5%, au Sénégal 5,6% contre 8,4%. En Côte d’ivoire, pour le privé, c’est 50/50, a cité M. Komoé.

« S’il est vrai que les Fonctionnaires et Agents de l’Etat doivent contribuer à l’effort de solidarité nationale, cela ne devra être fait à leur détriment. Dans un système de solidarité, on ne dénude pas les uns pour habiller les autres, on cherche tenue à la taille de tout le monde», a-t-il martélé.

Le président de la Mugef-ci prévient également que lorsque la Mugefci va supporter les cotisations CMU, le reliquat ne sera pas suffisant pour maintenir le niveau actuel de prise en charge quand on sait que la CMU ne couvrira pas les pathologies chroniques et coûteuses.

«Si l’Etat ne se résout pas à prendre en charge les trois mois de carence imposés par la CMU, nous nous retrouverons dans une situation où on demandera à la Mugefci d’offrir des prestations sans les moyens et à la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) de disposer des moyens sans offrir de prestations», a-t-il insisté.

La mutuelle générale des fonctionnaire de Côte d’Ivoire (Mugef-ci) a réalisé, pour l’exercice 2018, un excédent de plus de 300 millions francs CFA contre un déficit de plus de deux milliards francs CFA en 2017.

(AIP)

bsb/kam
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment