Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

18ème édition du Prix de l’Excellence de la DGI : Augustin Kouassi Kan, désigné meilleur agent 2018

Publié le lundi 22 juillet 2019  |  L’Essor Ivoirien
Direction
© Abidjan.net par Serge T.
Direction Générale des Impôts: cérémonie de récompense des lauréats de la 18è édition du prix d`excellence
Abidjan le 18 juillet 2019. La Direction générale des Impôts a organisé ce jeudi au Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire la 18ème édition du Prix d’excellence. Photo: Kouassi Kan Augustin, administrateur des services financiers, en service à la direction générale des impôts de Tanda, direction régionale de Bondoukou


Qui, parmi les 5092 agents que compte la Direction Générale des Impôts, va succéder à Drissa Sanago, de la Direction Régionale d’Aboisso, vainqueur du 17ème Prix de l’Excellence Dgi. Une attente, un peu longue, qui au final aboutira sur le choix du lauréat des lauréats de cette année, Augustin Kouassi Kan.

Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, il est 18 h 57 mn, en ce 18 juillet 2019, quand fait son entrée le parrain de la cérémonie, Maitre Jeannot Kouadio Ahoussou, le président du Sénat ivoirien. Les résultats vont dans peu de temps tomber très heureux pour certains et douloureux, mais de manière conviviale pour d’autres. En effet la cérémonie de ce jour, placée sous le patronnage du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, revêt un caractère placé sous le sceau de l’excellence. Celle-ci est à coup sûr un outil décisif dans notre économie. Depuis un an, les membres du jury notent méticuleusement le travail de chaque postulant proposé par son responsable de direction. C’est le moment pour les différents chefs d’agence, de voir si au moins, l’un des membres de leur personnel fait partie des récipiendaires ou de ceux qui vont devoir se remettre en cause pour les éditions à venir. Le thème : « La digitalisation de la Dgi : Le système intégré de gestion des Impôts en Côte d’Ivoire (Sigici), levier de performance pour l’optimisation des recettes fiscales », participe à l’excellence qui conduit au succès de la mission, qu’a confiée le gouvernement ivoirien à la Direction Générale des Impôts (Dgi). L’excellence, que prône la Dgi, lui donne raison de choisir l’option informatique, indispensable à la sécurisation de ses recettes. Un exercice nécessaire pour renflouer les caisses de l’Etat. Une action qui s’avère le schéma indispensable pour l’accroissement des actions de développement et du bien-être des populations. Vis-à-vis du Sigici, le directeur général des Impôts, Abou Sié Ouattara a instruit : « Il s’agit d’améliorer les services de la Dgi, pour l’optimisation des recettes fiscales. Cet instrument offre une nouvelle plateforme de travail ».

Payons nos impôts ! Ensemble cultivons le civisme fiscal ! Ce slogan si cher à la Dgi, ne peut se faire sans la bonne qualité du personnel. C’est dans cette optique que désigner les meilleurs participent à l’éclosion de la performance. Qui succédera à Drissa Sanogo, le super lauréat de la 17ème édition ? S’interrogent les invités. 18 jurés, ont eu la lourde tâche de désigner les meilleurs agents de cette édition. La projection du film institutionnel de la 18ème édition du Prix d’Excellence de la Dgi, a renseigné sur les nominés en compétition. Pour le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo « Cette fête du mérite organisée chaque année est une opportunité au sein de la Dgi, pour promouvoir les valeurs professionnelles et morales. C’est une concurrence saine entre les agents. Ce soir, c’est la fête de la reconnaissance officielle de vos qualités et mérites. Je vous invite par conséquent, à partager vos expériences avec vos collègues ». Mettre en compétition de manière saine les travailleurs, est une belle épreuve, qui au délà de la confrontation, est une émulation participative, qui augmente les capacités de la Direction Générale des Impôts. Sur ce chapitre, son directeur général, Abou Sié Ouattara, n’y est pas allé de mains mortes, pour bannir de prime abord le népotisme. « Il s’agira d’honorer tous ceux d’entre les agents qui se sont distingués par leur ardeur au travail. », a-t-il souligné.

Quant au président du Sénat, maitre Jeannot Kouadio Ahoussou, parrain de la manifestation, il a instruit l’auditoire sur la caractère idélolgique qui se dégage de l’attribution de prix à ceux qui excellent. « En organisant ce prix, vous avez conscience que c’est une véritable culture de l’excellence, souhaitée par le Chef de l’Etat, son excellence Alassane Ouattara. Qui dans sa vision, veut faire émerger dans la mentalité de chacun, un Ivoirien nouveau. Les distinctions sont une exhortation à perséverer, pour le travail bien fait. A ceux qui n’ont pas la chance d’être primés, ayez la même persévérance comme vos collègues l’ont eue. », a-t-il encouragé les futurs postulants. Le jury présidé par Omer Gnayoro Gneba, conseiller spécial du dg, a décerné 10 prix au lieu de 11, initialement prévus. En effet, le prix de la meilleure innovation de la Dgi n’a pas été attribué, peut-être par manque de preuves réelles pouvant convaincre les jurés. Le lauréat des lauréats de cette 18ème édition, se nomme Augustin Kouassi Kan. Il officie à la Direction Régionale de Tanda. Il emporte ainsi en plus du meilleur Prix de l’Excellence, le Prix du meilleur agent d’encadrement. L’histoire de ce prix est à mettre au compte de son initiateur, l’ex-Dg de la Dgi, Lambert Kessé Féh. Qui en vue d’une plus-value des recettes, a en 2001, institué le Prix de l’Excellence, pour émuler les agents de cette institution à améliorer la qualité de leurs services.
Clément KOFFI
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment