Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des avancées enregistrées pour donner une existence juridique aux personnes nées en Côte d’Ivoire

Publié le mercredi 14 aout 2019  |  AIP


Abidjan, Des avancées sont enregistrées par la Côte d’Ivoire dans sa dynamique de donner une existence juridique à toutes les personnes nées sur son territoire, a assuré mercredi, le directeur de l’Etat civil et de l’identification à l’office national de l’état civil et de l’identification (ONECI), Meless Essis Jean Yves à l’occasion de la commémoration à Abidjan, de la journée africaine de l’état civil.

Le chef de projet état civil à l’ONECI, Affessi Affessi a relevé que la Côte d’Ivoire s’est engagée dans une vaste réforme de son système d’état civil sur la base de la stratégie nationale budgétisée de l’état civil et de l’identification (SNECI, l’adoption de nouveaux textes de lois, notamment la loi N°2018-863 du 19 novembre 2018 instituant une procédure spéciale de déclaration des naissances, de rétablissement d’identité et de transcription d’actes de naissance.

Il a expliqué que, de nouveaux mécanismes d’enregistrement des naissances et des décès dans les délais, ont été expérimentés en 2018 dans les régions de la Nawa, du Gbôklê et de San-Pedro, impliquant des points de collectes sanitaires et des points de collectes communautaires. Une opération qui a permis, selon M. Affessi, de réaliser une augmentation du taux d’enregistrement à près 300%. « Le nouveau mécanisme se déplace dans les villages et dans les centres de santé », a-t-il assuré.

La Côte d’Ivoire est engagée à atteindre 100% d’enregistrement des naissances, indiquait une déclaration du directeur général de l’Office national de l’état civil et de l’identification (ONECI) Konaté Diakalidia parvenue à l’AIP dans le cadre de la célébration de la Journée africaine de l’état civil.

La journée africaine de l’état civil est une des conclusions de la quatrième Conférence des ministres africains en charge de l’état civil tenue en décembre 2017 en Mauritanie. Elle est célébrée chaque 10 août de l’an. Cette décision a été approuvée par le Comité Exécutif de l’Union africaine qui lui a ainsi conféré un caractère exécutoire à l’égard de tous les pays membres de l’Union.

La célébration de cette année a pour du thème « Des actes de naissance pour tous : une nécessité pour la protection des droits Humains et pour la promotion de l’Inclusion».

« La motivation liée à ce thème relève du fait qu’un acte de naissance, en tant que document légal de reconnaissance juridique de l’individu, permet de prévenir les violations des droits de l’enfant, notamment, les mariages précoces, le travail et la traite des enfants, l’apatridie, ainsi que l’utilisation d’enfants soldats, en particulier en situation d’urgence », a déclaré le représentant du directeur général de l’ONECI, Konaté Diakalidia.

(AIP)

gak/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment