Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Kouto –Mougnini/ Autonomisation de la femme rurale: une cinquantaine de femmes de différentes associations de la région de la bagoué en formation

Publié le dimanche 18 aout 2019  |  Abidjan.net
Kouto
© Abidjan.net par A.O
Kouto –Mougnini/ Autonomisation de la femme rurale: une cinquantaine de femmes de différentes associations de la région de la Bagoué en formation
Kouto, Jeudi 15 août 2019. Une cinquantaine de femmes issues de différentes associations de riziculture de la région de la Bagoué au Nord de la Côte d’Ivoire ont suivi une formation relative à la vie associative et d’autres thématiques dans le village de Mougnini situé à quelques encablures de la ville de Kouto.


Une cinquantaine de femmes issues de différentes associations de riziculture de la région de la bagoué au Nord de la Côte d’Ivoire ont suivi le 15 aout 2019 une formation relative à la vie associative et d’autres thématiques dans le village de Mougnini situé à quelques encablures de la ville de Kouto. Elle a eu lieu au sein du bâtiment abritant la cantine scolaire situé a l’enceinte de l’école primaire publique (EPP)de Mougnini a quelque encablures de la ville de Kouto Mme Diarra Salimata Dembelé chef de cabinet du ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme, marraine des associations féminines de Mougnini et représentant le ministre Bruno Nabagné Koné a déclarée à l’ouverture des travaux de la dite formation « Ces 16 villages pilotes choisi dans la région de la bagoué des départements de Tengrela, Kouto et Boundiali pour recevoir cette formation a pour l’objectif la mise en place d’une association viable dotée des instances bien formées qui vont relayer la formation dans les villages et hameaux de la région de la bagoué ».
Avant de préciser « Nous sommes venus apporter à ces femmes courageuses le soutien du ministre Bruno Nabagné Koné, du gouvernement parce qu’elles sont un exemple. Car elles ont réussi à copier le projet du gouvernement relatif à l’autonomisation de la femme en le mettant en œuvre. Donc elles ont besoin d’être accompagnées ».

Diarra Dembelé Salimata a conclu par un appel à l’union, la solidarité entre les femmes dans les différentes localités de la région de la bagoué, gage qui permettent d’accéder à l’aide.. Ainsi à partir de cette union nous allons mettre en place la fédération des femmes de la bagoué. Nous serons plus à l’aise grâce à cette structure à demander partout l’aide nécessaire à l’extérieure pour appuyer ces femmes rurales .Et vu l’appui considérable que le gouvernement ivoirien apporte aux femmes rurales en Côte d’Ivoire il suffit seulement de les organiser pour qu’elles puissent être plus productives. Nous les exhortons à prôner toujours l’union, la solidarité et l’entraide entre elles et elles s’apercevront l’amélioration progressive de leurs conditions de vie ».

Coulibaly Ahoua, une participante à la formation et présidente d’une association de dix huit groupements de rizicultrices de 18 localités pour un effectif de deux milles trois cent femmes et quarante deux garçons de la sous préfecture de Ganaoni s’est réjoui de l’organisation de cette formation « j’apprécie l’imitative de cette formation à notre endroit dont la thématique sur la vie associative que nous ignorons. Grace à cette formation nous sommes assurés d’atteindre nos objectifs premiers qui sont la lutte contre la pauvreté et augmenter l’appui des vivres que nous apportons aux cantines scolaires .Cet appui aux cantines scolaires a considérablement améliorer les résultats des apprenants qui sont nos enfants .Avec l’école pour tous , il faut soutenir les enfants à réussir à l’école. Et nous rassurons que nous sommes prêtes à donner formes au projet du gouvernement relatif a l’autonomisation de la femmes » .

Le formateur Koné Nourougo expert en mobilisation communautaire et diagnostic des mutuelles pour une fondation Suisse au compte des communautés de la cacaoculture a révélé « Après la formation nous allons écrire un projet qui prendra en compte les départements de Tengrela, Kouto et Boundiali pour la mise en place de la faitière des associations féminines dont l’objectif finale est la création de la Banque des femmes qui sera gérée par les femmes et pour les femmes afin qu’elles deviennent complètement indépendantes. Il ya aura la mise en place d’un centre alphabétisation dans chaque village pilote qui est un projet inclusif car on ne peut pas se développer si on ne sait pas lire et écrire ».Salimata Dembélé a terminé par une visite aux rizicultrices dans les bas fonds en plein travaux d’entretien de plants de riz en pousse.

Aly O. à Kouto
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment