Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Action sociale: Serge Doh lance la première plateforme digital de mise en relation entre mentors pour aider la jeunesse ivoirienne

Publié le jeudi 12 septembre 2019  |  Abidjan.net
Candidat
© Abidjan.net par Serge T
Candidat à la présidence de la Fédération Ivoirienne d`Athlétisme: Serges Doh anime une conférence de presse
Mardi 20 Juin 2017 Abidjan. A quatre jours des élections le candidat à la présidence de la Fédération Ivoirienne d`Athlétisme Serges Doh était face à la presse pour ​justifier son ambition et ​ donner sa vision pour l`athlétisme​ ivoirien.


Apporter son aide à la jeunesse ivoirienne pour l’amener à se réaliser et à s’épanouir est un projet auquel l’Ivoirien Serge Doh, homme d’affaire et ancien champion d’Afrique en Lancée de disque, compte participer. Il vient de lancer le premier Uber social en Côte d’Ivoire dans le but d’apporter un appui à cette jeunesse. Son initiative, qui s’inscrit en effet dans une vision citoyenne, a pour cœur de cible les jeunes en situation difficile. Déjà, ce jeune ivoirien a initié des tournées de sensibilisation et d’information dans les villes et contrées les plus reculées de la Côte d’Ivoire. Objectif, instaurer un Uber social au profit de tous les jeunes pour une meilleure prise en charge de leurs besoins et de leurs attentes.


À cet effet, Serge Doh lance un appel poignant à l’endroit de tous en vue de créer une chaîne de solidarité impressionnante composée d’un côté des jeunes dans le besoin, et de l’autre des personnes ayant une position sociale aisée et une exemplarité irréprochable qui feront office de modèles, mentors, coach et parrains. L’idée est de favoriser l’implication massive et véritable de tout le monde dans le processus d’accompagnement des jeunes. « Nous sommes tous responsables vis-à-vis de ce qu’endure notre jeunesse fortement exclue de notre société. J’invite toutes les personnes disposant de ressources nécessaires et qui constituent, à n’en point douter, des modèles de réussite, à sortir de leur cachette pour coacher un jeune et être son mentor. Cette solidarité nationale via le monitoring va aider les jeunes et apaiser un tant soit peu leurs souffrances. », explique le porteur du projet.

Par ailleurs, partant du constat que la jeunesse se tourne vers des activités peu recommandables à cause de l’oisiveté d’une part, et d’autre part par manque de repères et de modèles, la plateforme qu’il vient de mettre en place vise à créer le plus grand réseau d’assistance et de solidarité en ligne à destination et en faveur de la jeunesse. Elle devrait impacter des milliers de jeunes à court terme, et des millions de gens à moyen et long terme. A travers cette plateforme digitale à l’ivoirienne, Serge Doh entend sauver une jeunesse tombée dans la facilité et réfugiée dans des conditions qui la mettent en danger. Pour lui, « ce grand mouvement qui se met en place » est un début de réponse et de solutions à l’impérieux devoir d’assistance de l’ensemble de la société vis-à-vis des jeunes.

En évoquant son idée révolutionnaire, Serge Doh opte pour des solutions efficaces, susceptibles d’affranchir une bonne frange de la société en marge du développement.

« L’Etat providence a atteint ses limites. Nous ne pouvons plus nous contenter de compter sur l’Etat au risque de voir notre jeunesse décimée et s’enfoncer dans une spirale infernale. Nous devons arriver à une prise de conscience totale chacun à son niveau. Tout le monde doit s’approprier ce combat dont les premiers bénéficiaires sont les jeunes et par ricochet la société dans son entièreté. Il faut aussi explorer la responsabilité sociétale des entreprises et associer la diaspora à cet élan de solidarité national. Il faut créer au plus vite un fonds national pour la solidarité qui sera alimenté et par les entreprises opérant en Côte d’Ivoire, et par toutes les personnes vivant en Côte d’Ivoire et la diaspora ivoirienne. »

L’athlète reconverti en homme d’affaire croit dur comme fer en l’avènement d’une nation qui s’attèle à prendre soin de ces jeunes et à fonder son développement en plaçant l’humain au centre de tout. Depuis plusieurs années déjà, cet entrepreneur ivoirien s’est investi dans des actions sociales au bénéfice de différentes couches dans le besoin. Il s’agit, entre autres, de l’accompagnement d’associations d’étudiants, de dons aux ONG et de financements de projets jeunes.



Atapointe
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment