Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Euphrasie Yao propose des solutions pour l’éradication du fléau d’enfants sans état civil

Publié le vendredi 4 octobre 2019  |  APA
Table
© Abidjan.net par Marc Innocent
Table ronde sur la situation des enfants non déclarés à la naissance
Abidjan le 02 Octobre 2019. Projection du film “les Enfants Fantômes”, enfants sans document légal d’existence, à l’hémicycle au cours d`une séance plénière avec la commission chargée des affaires générales et institutionnelles de l’Assemblée Nationale. Une initiative du Compendium des Compétences Féminines de Côte d`Ivoire dans le cadre de la 5ème édition du Land of African Business (LAB).


La titulaire de la Chaire UNESCO «Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions » Euphrasie Kouassi Yao, également Coordinatrice du programme Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) a proposé, mercredi, devant des députés ivoiriens des solutions pour l’éradication du fléau d’enfants sans état civil, déplorant que ces enfants soient VIP (victimes de l’ignorance de leurs parents).

Mme Yao a fait ses propositions lors d’une table ronde qui a suivi la projection du film «les enfants fantômes» d’Afrique qui met en exergue la problématique de la déclaration des naissances ou des enfants sans document légal d’existence sur le continent.

D’une durée de 52 minutes, ce film réalisé au Sénégal, au Mali et au Burkina Faso a été projeté à l’Assemblée nationale ivoirienne devant les députés membres de la Commission des affaires générales et intentionnelles présidée par l’honorable Abdoulaye Sidibé.

Pour Euphrasie Kouassi Yao, la déclaration d’un enfant à l’état civil est un « problème qui concerne d’abord les parents, la famille et la communauté », car, a-t-elle insisté, « un enfant appartient d’abord à sa communauté ».

Au nombre des solutions proposées, figurent non seulement la mise au-devant des femmes leaders depuis les universités jusqu’au milieu rural, mais également la mise de la communauté au centre du développement.

«Nous les femmes du Compendium, nous disons que quand nous mettons les femmes leaders que nous sommes depuis les universités jusqu’au milieu rural, on trouve toujours la solution », a poursuivi Mme Yao, également Conseillère spéciale du président Alassane Ouattara chargée des questions du Genre.

Poursuivant, elle s’est appuyée sur l’exemple dans le domaine de l’eau. «On a été primé au niveau international parce qu’on a proposé une stratégie qui prend en compte la participation, la décision, l’action et la formation» dans la gestion des pompes hydrauliques en milieu rural.

« A chaque fois on a réussi (…) Nous sommes 15 000 femmes au Compendium. Nous voulons générer des réseaux selon nos convictions. On va développer des stratégies comme quand il s’est agi d’inscrire les femmes sur la liste électorale», a encore expliqué Euphrasie Kouassi Yao, exprimant la disponibilité du Compendium à aider à l’amélioration du taux de déclaration des naissances dans le pays.

« La CEI (Commission électorale indépendante) nous a fait appel et on a réglé le problème. En trois semaines, on est arrivé à 49% de femmes » inscrites sur la liste électorale, a-t-elle poursuivi en ajoutant qu’il « faut faire confiance aux femmes leaders. L’Afrique va s’en sortir ».

La Chaire UNESCO «Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions » et le programme Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire organisent avec le notariat français, la 5è édition du Land of african business (LAB) du 02 au 04 octobre 2019 en collaboration avec la chambre de Commerce d’industrie de Côte d’Ivoire.

Le Land of african business (LAB) est une plateforme de réflexion sur les opportunités d’actions pour l’Afrique fondé en 2014. Il a pour objectif de promouvoir les initiatives inclusives sur le continent africain dans des domaines porteurs de richesses : éducation, Ntic, transports, fintech, agro-business, Genre et justice sociale etc.

Depuis sa création, le LAB organise des rencontres annuelles en fédérant de jeunes entrepreneurs du continent africain et en accompagnant les «Best Practices (meilleures pratiques)» pour en faire des champions de développement.

L/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment