Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Conservation des aires protégées: L’Oipr affûte ses armes pour 2020

Publié le mercredi 18 decembre 2019  |  Abidjan.net
Le
© Autre presse par DR
Le DG de l’OIPR, le secrétaire général de préfecture et les autres participants se sont engagés à trouver des solutions pour l’amélioration de la conservation des aires protégées.


Les gestionnaires des parcs nationaux et réserves, les experts du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (Pnue), les représentants des villages riverains du Parc national du Banco et les responsables d’ONG étaient réunis en atelier depuis mardi dernier à Jacqueville. Durant trois jours, ils ont élaboré le plan d’activités de l’année 2020 du Projet de gestion intégrée des aires protégées de Côte d’Ivoire (PROGIAPCI).

A l’ouverture de l’atelier, le directeur général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), le Colonel Tondossama Adama, par ailleurs coordonnateur du PROGIAPCI, a confié qu’il était question au cours de la rencontre de recenser les activités qu’il faudra mener pour une meilleure conservation des aires protégées de Côte d’Ivoire et principalement du Parc national du Banco. Cette rencontre a été saluée à sa juste valeur par le secrétaire général de préfecture de Jacqueville, Dominique Bony, représentant le préfet, pour qui la préservation de l’environnement est un impératif du moment. « Ce projet est très important pour le Parc national du Banco, mais aussi pour le district d’Abidjan. Nous saluons l’OIPR pour ces efforts inlassables qu’il fournit pour la protection de l’environnement », a signifié le représentant du préfet. Qui a, en outre, souligné, vu les pressions et agressions journalières dues à la croissance démographie rapide sur le Parc national du Banco, qu’il est important que des dispositions soient prises pour une meilleure préservation de cette aire. M. Dominique Bony en a profité pour exhorter l’OIPR et ses partenaires à mettre tout en œuvre pour l’achèvement de la clôture du Parc national du Banco.

Bien avant l’élaboration du plan d’activités 2020, il a été dressé le bilan du PROGIAP-CI au terme de l’année 2019. Il ressort de ce bilan que plusieurs projets qui participent à l’amélioration de la gestion de l’ensemble des aires protégées ont été réalisés.

Pour rappel, le PROGIAPCI a été mis en œuvre par l’OIPR et ses soutiens dont le Fonds de l’environnement mondial pour relancer la conservation des aires protégées face à leur dégradation au lendemain de la crise post-électorale. Ce projet vise à engager prioritairement des actions qui répondent au besoin d’améliorer la gestion des aires protégées en mettant un accent particulier sur le Parc national du Banco.

F.D.B et Sercom
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment