Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bon déroulement des élections COGES dans le secondaire public de San-Pedro

Publié le dimanche 26 janvier 2020  |  AIP


San-Pedro- Les Assemblées subsidiaires de renouvellement des organes des Comités de gestion des établissements scolaires (COGES) ont pris fin samedi après un déroulement sans heurt impliquant quatre des cinq établissements secondaires publics de la ville.

A l’issue de ces élections dont les premières ont eu lieu le 18 janvier, les différents présidents, les commissaires aux comptes et les trésoriers des bureaux exécutifs ont été élus.

Deux candidats à leur propre succession, Lohi Marie épouse Nossou et Nomel Firmin ont été réélus respectivement présidents COGES du lycée Yébarth 1 et du collège KFW. Au lycée Yebarth 2, un nouveau bureau présidé par Kocounsé Gueu Casimir a été élue, l’ancienne équipe n’ayant pas reçu le quitus de l’Assemblée générale pour se présenter à sa propre succession.

Au lycée moderne, le bureau sortant ayant achevé deux mandats successifs, Tiéman Diarra a été élu nouveau président. Dans cet établissement, les élections devaient se tenir le 18 janvier, mais elles ont été reportées au samedi. Selon le comité électoral, plusieurs participants figurant sur la liste de présence n’avaient pas la qualité d’électeur parce que leurs enfants n’étaient plus inscrits dans l’école.

«D’une manière générale les choses se passent comme on le souhaite. Mais vous savez, dans la gestion des hommes et dans la gestion financière il y a toujours des écarts», a indiqué le coordonnateur général des COGES de la Direction régionale de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de San-Pedro, N’Guessan N’Guessan René.

«On ne vient pas au COGES pour chercher de l’argent. On vient au COGES pour donner ses idées pour que l’école puisse aller de l’avant afin que nos enfants puissent avoir de bons résultats», a-t-il lancé à l’endroit des membres des bureaux exécutifs.

Les Assemblées générales bilan et les Assemblées générales électives ne se tiennent pas le même jour. Le mandat d’un bureau exécutif dure deux ans renouvelables. Si après le premier mandat le bilan n’est pas satisfaisant, l’Assemblée générale ne lui donne pas le quitus pour être candidat à sa propre succession.


nbf/tm
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment