Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Un atelier pour réduire la vulnérabilité chez les adolescents

Publié le vendredi 3 juillet 2020  |  AIP


La direction régionale de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes a organisé jeudi à Abengourou un atelier de réflexion visant la prise de mesures d’accompagnement pour l’école obligatoire pour tous en particulier les jeunes filles et des activités destinées à protéger les potentiels jeunes.

Cet atelier est initié en collaboration avec le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) autour du thème "plaidoyer auprès des autorités locales des collectivités territoriales et les leaders communautaires pour la prise de mesures d’accompagnement pour l’école obligatoire pour tous en particulier les jeunes filles et des activités visant à protéger les potentiels jeunes".

Le directeur régional de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Désiré Kouacou, dressant le tableau de la situation à Abengourou à l’ouverture des travaux, a indiqué que les jeunes n’ont toujours pas une opportunité de formation et d’insertion. Il a souligné des difficultés de maintien de la jeune fille à l’école et des difficultés pour développer leur potentiel.

« Cette situation limite le rôle potentiel d’au moins 2/3 de la population et amène les jeunes à ne plus contribuer à la transformation positive de la société », a-t-il fait savoir, ajoutant que face à cette situation, les adolescents s’adonnent au tabagisme, à la consommation de l’alcool et de la drogue montrant ainsi leur limite et leur frilosité.

L’atelier permettra aux participants en majorité jeunes de contribuer à la réduction des fragilités chez les adolescents et chez les jeunes en vue de l’accomplissement de leur potentialité, de promouvoir l’éducation inclusive et le maintien de la jeune fille à l’école, de former et de sensibiliser les adolescents et les jeunes sur les comportements à risque en matière de santé de la femme et de la reproduction, y compris dans le contexte de la Covid-19 à travers des activités de sensibilisation,

Il sera également question d’impliquer les adolescents dans la lutte contre les violences basées sur le genre, de promouvoir le genre, les bonnes pratiques citoyennes au sein de la jeunesse en vue de sa participation au développement des localités, de capter l’attention des communautés sur la nécessité de promouvoir sur le potentiel des jeunes pour leurs pleines participations aux actions en faveur du développement et la cohésion sociale

(AIP)

nam/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment