Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Journée Internationale de la Fraternité Humaine : les femmes invitées à s’engager aux côtés des Etats et gouvernements

Publié le mardi 9 fevrier 2021  |  Abidjan.net
Promotion
© Abidjan.net par Marc Atigan
Promotion de la paix: Abidjan accueille la première édition de la journée internationale de la fraternité humaine
Abidjan le 05 Février 2021. Dans le cadre de la première édition de la journée internationale de la fraternité humaine, une table ronde s`est tenue ce vendredi au Centre de Recherche et d`Actions pour la Paix (CERAP).


En marge de la première Journée Internationale de la Fraternité Humaine, célébrée le 05 février 2021, il s’est tenu à la salle des conférences du Centre de Recherches et d’Actions pour la Paix (CERAP), une table ronde autour du thème suivant : « Femmes, créatrices de la Fraternité Humaine » au CERAP.

Cette table ronde a vu la participation de la titulaire de la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions », et initiatrice de CREA-PAIX, Euphrasie Kouassi Yao qui a profité de cette journée pour porter un message édifiant invitant à la solidarité, en s’appuyant sur son expérience personnelle, ainsi que sur le document de la Fraternité Humaine cosigné par le Pape François, et le Docteur Ahmed El Tayeb, Cheikh d’Al Azar.

« Oui la femme est réellement la clé de la Création de la Fraternité Humaine. Mais, comment la femme doit-elle concrètement jouer ce rôle ? En est-elle réellement consciente ? A-t-elle les coudés franches ? Son positionnement actuel pourrait-il faciliter la gestion de ce rôle dont elle seule a le secret pour sauver l’humanité ? » s’est intérrogée Mme Euphrasie Yao.

A l’en croire, « le pouvoir de création de la fraternité qu’ont les femmes, doit aussi s’exprimer au niveau politique », soutenant que « les femmes leaders doivent se distinguer par leur capacité à faire naître de la tendresse dans les relations, à éveiller la conscience d’appartenance à une même humanité et à mobiliser toutes les forces sociales et politiques autour de l’exercice suprême de la charité. »

Elle a donc invité les femmes de Côte d’Ivoire, d’ici et d’ailleurs « à s’engager aux côtés de nos états et de nos gouvernements avec l’appui de nos guides religieux, des hommes, des jeunes et des communautés pour promouvoir la fraternité humaine. La seule condition, c’est que les initiatives soient accompagnées par tous, afin de les positionner aux instances de décisions pour profiter de leur génie créateur. Ainsi, elles pourraient contribuer à sauver notre planète. »

Au nombre des personnalités qui se sont mobilisées pour cet événement, on compte Monseigneur Paolo Borgia, Nonce Apostolique en Côte d’Ivoire, le Cheikh Aïma Mamadou Traoré, président du COSIM, et le père Norbert-Eric Abekan, l’initiateur de la table ronde. Cette rencontre a connu un franc-succès au regard de l'engouement des participants et de la richesse des sujets évoqués.

PR
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment