Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité : La circulation des armes légères de petit calibre en recul en Côte d’Ivoire (rapport)

Publié le vendredi 21 mai 2021  |  Abidjan.net
Présentation
© Abidjan.net par Atapointe
Présentation du rapport de l`enquête nationale 2020 sur les armes de petit calibre et la violence armée en Côte d’Ivoire
Abidjan le 19 Mai 2021. Le rapport de l`enquête nationale 2020 sur les armes de petit calibre et la violence armée en Côte d`Ivoire réalisée par l`ong Coginta en partenariat avec la ComNat-ALPC et le soutien de l`Union Européenne, a été présenté ce mercredi au cours d`une cérémonie.


Le rapport d’enquête nationale 2020 sur les armes de petit calibre et la violence armée en Côte d’Ivoire réalisée par l’ong Coginta en collaboration avec la Commission Nationale de Lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC) et l’appui financier de l’Union Européenne, a été restitué ce mercredi 19 Mai 2021 au cours d’un atelier à Abidjan.

Dans sa présentation, Regis Barau, chef de projet Coginta, a mis en lumière quelques avancées contenues dans ce rapport. Il s’agit notamment du recul de la circulation des armes légères en Côte d’Ivoire, de la chute du taux de résident souhaitant détenir une arme à feu, passé de 40% en 2010 à 28% en 2020, de l’amélioration des actions des forces de l’ordre et la difficulté de en plus en plus a se procurer des armes.

Toutefois, il a indiqué que ces armes circulent le plus dans les zones nord, centre et sud-ouest majoritairement à des fins de criminalité.

Les recommandations qui en découlent sont entre autres, la poursuite de la campagne de sensibilisation sur la dangerosité des armes à feu, la non-violence et la promotion d’une culture de paix avec les associations féminines de terrain.

Il propose, en outre, la poursuite des programmes de désarmement communautaire, la poursuite de la sécurisation des armureries des forces de défense et de sécurité et le renforcement du contrôle des frontières.

Pour le Commissaire Divisionnaire-major de police, Djokouehi Léon, président par intérim de la ComNat-ALPC, ce rapport constitue un instrument de référence pour l’orientation des choix stratégiques en matière de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des ALPC. « Il nous revient donc, à travers son exploitation judicieuse, de conjuger nos efforts pour offrir un environnement sécurisé, sain et attractif pour les investissements » a-t-il traduit.

Cette enquête qui fait le point sur la circulation des armes de petit calibre a été mise en œuvre dans le cadre du projet d’appui à la politique nationale de contrôle des armes et de prévention des violences armées.

Elle a été réalisée dans le courant de l’année 2020 sur un sondage représentatif de plus de 3000 ménages et sur près de 170 entretiens qualitatifs avec des acteurs locaux de l’Etat et de la société civile ivoirienne ménés dans plus de 40 localités sur l’ensemble du territoire national.

PR
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment