x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 12 février 2009 | Le Temps

Voici les preuves qui ont coulé Mme Gomé Hilaire

En comparaissant mardi, devant le tribunal correctionnel d'Abidjan-Plateau, l'ex-secrétaire du Président de la République, Mme Gomé Hilaire ne pensait aucunement se retrouver derrière les barreaux pour au moins cinq (5) ans. Lors de l'interrogatoire, la prévenue s'est confondue dans ses propos. Qui en sont les preuves de sa culpabilité. Et donc ont conduit à son internement à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca). En effet, à aucune des questions judicieusement posées par le président du tribunal ou les avocats, Mme Gomé Hilaire n’a pu donner satisfaction et convaincre l'auditoire. Le clou a été l'inquiétude relative à l'entreprise dont elle dit être propriétaire. Emika, une entreprise, dit-elle, spécialisée en bâtiment et construction n'a pas de siège. Si ce n'est le domicile du couple Gomé. Pis, c'est cette entreprise fictive qui a réceptionné sur son compte, le chèque de 65 542 610 Fcfa. Curieusement, l'argent aura donc été déversé dans un compte dont le propriétaire immédiat est la secrétaire particulière du chef de l'Etat. Encore faut-il ajouter l'absence de professionnalisme dans l'exercice du métier de secrétaire, surtout de secrétaire particulière d'une haute autorité du pays. Ne pas connaître ce que l'on appelle l'objet d'une demande d'audience relève simplement et purement de l'ignorance de la langue de Molière et surtout sa composante technique. Se justifiant, les parents proches évoquent l'ancienneté de leur progéniture dans les arcanes du palais présidentiel. En effet, depuis plus de huit (8) années d'exercice en qualité de secrétaire particulière, Dame Gomé ne peut commettre de telle légèreté, que son avocate a qualifiée d'ailleurs de " naïveté". S'enfonçant, Dame Gomé Hilaire a indiqué que la somme était trop lourde et " présente un danger " pour elle. D'où, elle a décidé de ne pas restituer l'entièreté au Dg de Mtn-ci. Là encore, une incongruité a été vite décelée par les avocats qui voient mal le non-respect du parallélisme des formes. M'Poré Aimable a émis un chèque et non de l'argent en espèce. La logique aurait souhaité que Dame Gomé émette à son tour, un chèque lors de la restitution. Ce qui ne fut pas le cas. Est-ce là une naïveté ? Nous osons dire non, puisque Mme Gomé a dit à la barre qu'elle pouvait " dire plus ". En d'autres termes, elle détient d'autres preuves de sa culpabilité ou bien les preuves d'existence d'un réseau qui empoisonne l'entourage du chef de l'Etat. Ce dont l'on est confiant, Dame Gomé Hilaire a dit tout. Ne sachant pas qu'elle s'enfonçait davantage pour justifier qu'elle ne devrait pas être à son premier coup d'essai. Elle et Mme Metté se connaissant très bien pour avoir fréquenté la même Eglise.
T. N'Gotta

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ