x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 12 février 2009 | Le Nouveau Réveil

Me Bobré Félix (avocat de Mme Gomé) : "Il y a trop de zones d`ombre dans ce procès"

Après le prononcé du verdict condamnant à 5 ans d`empoisonnement ferme sa cliente, Me Bobré a décidé de faire appel. Pour la simple raison que selon lui, il y a trop de zones d`ombre dans ce procès qui enregistre l`absence de M. Mpore, Dg de MTN.


Quel est votre sentiment après le prononcé du verdict ?

J`ai, comme tout le monde, suivi le verdict. 5 ans de prison, 300.000f CFA d`amende et des peines complémentaires. Pour moi, la peine est disproportionnée, elle n`est pas fondée parce que ma cliente ne s`est pas rendue coupable de l`infraction qu`on lui reproche. Immédiatement, je vais relever appel de cette décision.


Comment peut-on expliquer que la cour n`ait pas suivi la réquisition du parquet ?

C`est le droit du tribunal. Il y a une fourchette de peine dans l`article 403. La peine va d`un à cinq ans qui est la peine maximum. Et le parquet, qui poursuit, peut dire qu`il requiert la peine de 5 ans. Et le tribunal peut, dans son verdict, ne pas suivre le parquet et infliger une peine moindre. De la même façon, comme c`est le cas d`espèce, le parquet a requis 12 mois, mais le tribunal qui a le dernier mot a cru devoir infliger la peine de 5 ans. Il n`est pas obligé de suivre le parquet.


Qu`adviendra-t-il de M. Mpore, Dg de MTN, qui a dû débourser la somme de 65.542.610FCFA ?

Comme tout le monde, nous avions souhaité la présence à ce procès du Dg du MTN. Il a été expulsé du pays, c`est malheureux. Sinon, c`est un terrain central qui aurait pu apporter un éclairage au tribunal. Nous avions préparé des questions à lui posées. S`il avait été là, il nous aurait dit s`il a été victime ou non d`escroquerie. Il aurait apporté des détails qui auraient éclairé tout le monde. Il faut relever qu`il y a des zones d`ombre dans ce procès, du fait de l`absence de Mpore. Qui a pris l`initiative d`aller le voir ? Parce que c`est là, le nœud du problème.


Quelles sont ces zones d`ombre ?

Les deux coprévenues se rejettent la faute. Si M. Mpore avait été présent à l`audience, lui qui a libellé le chèque à la société Emika-Entreprise. Lui qui était destinataire de la lettre avec en-tête de la présidence de la République. Et qui n`est pas signé d`une autorité et qui vise une société privée.


Vous réclamez à la barre M. Mpore ?

Oui, bien entendu. Mais est-ce que cela est possible à partir du moment où il a quitté le pays ?


Avez-vous eu véritablement le temps d`étudier ce dossier ?

C`est une procédure en flagrant délit. Ma cliente a été arrêtée le 03 et déférée le 04 février. Elle n`avait pas de documents en dehors du seul document dont nous disposions qui est la liste des personnalités qui devraient être reçues à la date du 17 décembre. Nous allons donc faire appel et nous espérons que nous aurons eu le temps de mieux élaborer notre défense.

Propos recueillis par Paterne Ougueye Yves
Photo : Patricia Ziahé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ