x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 5 mai 2012 | Le Nouveau Réveil

Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères : 1500 armes toutes catégories, 1 334 grenades et 290 661 munitions collectées

© Le Nouveau Réveil Par DR
Activités du ministre de l`Intérieur: Hamed Bakayoko effectue une visite-terrain à la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre
Vendredi 04 mai 2012. Abidjan. Siège de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre. Le ministre d`Etat, ministre de l`intérieur, Hamed Bakayoko en visite de travail
Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, était, hier, dans les locaux de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-Alpc), sis aux Deux-Plateaux. Cela, dans le cadre de la visite qu’il a initiée dans les structures sous sa tutelle. Le contrôleur général de police, le général Désiré Adjoussou, président de la Commission, a, au cours de la séance de travail, procédé à une présentation générale de sa structure. Rappelant ainsi les missions, il a fait savoir que la ComNat-Alpc «assiste le Gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre les armes légères et de petit calibre. Et mène aussi des réflexions et actions visant à lutter efficacement contre ce fléau». Dressant par la suite un bilan à mi-parcours, le général Désiré Adjoussou a souligné que «1500 armes toutes catégories, 1 334 grenades et 290 661 munitions ont été collectées avec l’appui de l’Onuci».

Il n’a pas mis sous silence les multiples difficultés rencontrées de même que les perspectives de la ComNat-Alpc. Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, à la fin de la séance de travail, a marqué sa disponibilité à doter la Commission de moyens adéquats pour mieux accomplir sa mission. «Cette structure fonctionne dans des conditions assez difficiles. Nous avons décidé, au niveau de l’Etat, de sensibiliser nos collègues en charge de la défense et de faire une requête auprès du Premier ministre sur la tutelle de cette commission, afin que des moyens idoines soient dégagés pour ne pas paralyser la mission de cette commission, essentielle pour réduire la criminalité en Côte d’Ivoire. Je pense que des efforts ont été faits (…) Ils ont un objectif de collecte de 5 000 armes d’ici décembre 2012. C’est important que nous puissions encourager cette action. Ça ne sert à rien de lutter contre le banditisme si on n’arrive pas à stopper la circulation et la prolifération des armes légères» a soutenu Hamed Bakayoko. Le ministre ivoirien de l’Intérieur a, par ailleurs, dit qu’il y a des réglages à faire également sur le plan institutionnel. «Nous allons rapidement pourvoir aux manquements afin de renforcer l’action de la Commission. Je voudrais encourager le général Adjoussou et son équipe (…) C’est un moyen important pour réduire la criminalité. Il y a trop d’armes qui circulent surtout dans un contexte comme le nôtre», a-t-il relevé.

Paul Koffi

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ