PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 16 mai 2019 | AIP

L’ANADER lance les activités de sa coordination nationale des filières hévéa et palmier à huile

© AIP Par Atapointe
Cérémonie de lancement des activités de la coordination nationale des filières hévéa et Palmier à huile de l’ANADER
Abidjan le 16 mai 2019. La coordination des filières hévéas et Palmier à huile de l’ANADER à ce mercredi au cours d’une conférence lancé ses activités
Abidjan, Le directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), Dr Sidiki Cissé, a procédé jeudi à Abidjan-Plateau, au lancement des activités de la coordination nationale des filières hévéa et palmier à huile, en vue de partager avec les acteurs de ces deux filières, ses stratégies et les programmes conçus pour les producteurs au titre de l’année 2019.

" L’ANADER a décidé de s’investir auprès des planteurs d’hévéa et de palmier à huile comme elle le fait si bien pour les producteurs des autres filières (café, cacao, anacarde, horticulture, riz, maïs, etc.). Dorénavant, nos braves populations des localités les plus retirées du pays auront accès à un service de conseil agricole de proximité et de qualité grâce à notre intervention dans ces deux filières", a indiqué Dr Cissé, à l’ouverture d’un atelier des acteurs des deux filières.

Il a rappelé que l’ANADER est une entreprise citoyenne, un instrument privilégié dans la mise en œuvre de la politique nationale agricole du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, et leader du conseil agricole et rural en Côte d’Ivoire. L’intervention de l’Agence dans ces deux filières intervient après la création de sa coordination nationale des filières hévéa et palmier à huile.

Pour sa part, le directeur commercial de la Société africaine de représentation industrielle (SACRI), Amoussa Salami, a exprimé la volonté de cette entreprise spécialisée dans la distribution de matériels agricoles, à soutenir la politique de réduction de la pénibilité du travail et de l’augmentation de la production agricole en milieu rural. Il a souligné que ces accompagnements techniques se traduiront par la fourniture de matériels adaptés à la petite mécanisation ainsi que par des formations sur l’utilisation et l’entretien de ses matériels.

Les filières hévéa et de palmier à huile comptent en Côte d’Ivoire environ 567 000 exploitants. Elles occupent une superficie d’environ 873 000 ha dont 611 100 ha (70%) des plantations villageoises contre 261 900 ha (30%) de plantations industrielles.

(AIP)

tg/bsp/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ