PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 24 septembre 2020 | AIP

Une coopérative promeut la consommation de l’amende de cajou transformée à Zuénoula

Zuénoula, La société coopérative de production et de distribution COOPCA-COPRODIGO "Dissoa" de Gohitafla organise, du 23 septembre au 07 octobre 2020 dans le département de Zuénoula des journées de promotion de la consommation de l'amende de cajou.

La campagne vise à susciter auprès des populations en général, et particulièrement celles de Zuénoula, zone productrice de noix de cajou, l'adoption de l'amende comme ingrédient dans les habitudes culinaires, et créer un marché de consommation au plan local, a expliqué la présidente de la COOPCA-COPRODIGO, Mme Tah Bi Juliette.

Elle s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de promotion et de compétitivité de la chaîne de valeur de l'anacarde, qui bénéficie de l'appui de la Banque Mondiale et mis en oeuvre par le Conseil du coton et de l'anacarde au profit des coopératives.

Pour atteindre son objectif, la société coopérative de production et de distribution de Gohitafla a installé, à la faveur de la visite d'Etat du président Ouattara, deux stands dans la ville de Zuénoula, où sont exposés les produits issus de la transformation de l'amende de cajou (cacahuètes, patte d'amende pour sauce...).

Pendant les deux semaines les marchés des différentes sous-préfectures seront sillonnés pour expliquer la qualité "gustative et thérapeutique" de l'amende.

Créée en 2001, la coopérative des productrices et de distribution de Gohitafla emploie 100 personnes dont 75 femmes. Elle a permis de rendre autonomes ses membres estimés à plus de 1500. Le partenariat entre le Conseil du coton et de l'anacarde et la coopérative a été scellé en 2019.

(AIP)

akr/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ