x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 29 mai 2022 | AIP

La Nationale A3 à Niakara dans l’obscurité

Les lampadaires le long de la Nationale A3, dans la ville de Niakara (Centre-nord, région du Hambol) sont hors d’usage, plongeant cette partie de la voie internationale dans l’obscurité, depuis plus de trois mois maintenant.


Selon des spécialistes en électricité , interrogés vendredi 28 mai 2022, par l’AIP, ” un défaut dans le montage de cet éclairage public “, compliquerait le dépannage de cette installation électrique en série.


" Ces lampadaires sur la Nationale A3 à Niakara ont été posés sans grilles de dérivations souveraines, qu’on appelle des soclinteurs “, a déploré Yves Ouattara, ingénieur en électricité, affirmant avoir fait "cet amer constat lors de la réalisation de ces travaux d’électricité sur cette portion de la voie internationale à Niakara en 2019".


Un défaut de conception de ces installations électriques publiques qui , aujourd’hui, plombe le dépannage sur ce réseau et ” c’était vraiment prévisible “.


En effet, selon M. Coulibaly, la pose de soclinteurs , à raison d’une dizaine de poteaux par grille de dérivation souveraine, permettrait de détecter au plus vite une éventuelle panne le long de ce vaste réseau électrique comprenant au total 175 poteaux distant chacun d’au moins 25 mètres par endroit.


” Malheureusement, en lieu et place de ces grilles de dérivation souveraine appelées soclinteurs, à l’image des installations de la ville de Tafiré, l’entreprise de sous-traitance responsable des travaux de ces lampadaires sur la Nationale A3 à Niakara, a choisi tout simplement de poser des arrivées au bas de chaque poteau électrique, ce qui rend la détection de toute panne très difficile et vraiment ardue “, a ajouté l'expert.


Des informations ont été confirmées, en filigrane, par le responsable régional de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) de Korhogo, Bamba Yacouba. Lors d’une rencontre d’information et d’échanges avec la clientèle, en mars 2022, à la mairie de Niakara, M. Bamba avait indiqué que pour "des problèmes techniques " Côte d’Ivoire Énergie, société en charge de la production du courant, n’a pas encore réceptionné les installations électriques de la Nationale A3 à Niakara. D'où l’absence d’intervention de la CIE, en cas de panne sur cet éclairage public.


Ce responsable régional réagissait à une préoccupation persistante des populations locales quant au silence de la CIE face à la défectuosité de l’éclairage public sur une grande portion de la Nationale A3 à Niakara et ce, depuis février 2022.


De l'avis de M. Coulibaly, des travaux de remédiation sont encore possibles "mais ceux-ci nécessiteraient la destruction du bitume de la Nationale A3 traversant la ville de Niakara".


Depuis février 2022, les lampadaires sur la Nationale A3, précisément sur le tronçon allant de l’entrée Sud de la ville de Niakara au carrefour dit hôpital général, soit sur environ deux kilomètres, sont hors d’usage. En outre, les autres faisceaux lumineux allant de ladite intersection à la sortie nord de la ville, un kilomètre environ, ont connu le même sort et ce, depuis mercredi 25 mai 2022.


Cette situation qui, aggravée par la destruction accidentelle de certains poteaux par des automobilistes, plonge la voie internationale traversant la ville de Niakara dans l’obscurité totale.


(AIP)


jbm/eaa/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ