Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire: 156 000 petits exploitants agricoles touchés par le projet d’appui au secteur agricole
Publié le vendredi 16 fevrier 2018  |  APA
L`hévéaculture
© Autre presse par DR
L`hévéaculture
Comment


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Plus de 156 000 petits exploitants agricoles à faibles revenus dans toutes les filières agricoles confondues ont été touchés par le projet d’appui au secteur agricole en Côte d’Ivoire (PSAC), soit 87,5% de l’objectif global du projet, a annoncé, jeudi à Abidjan, le Coordonnateur de ce projet, Raphaël Amari Agneroh.

«156 624 petits exploitants agricoles à faibles revenus, bénéficient des interventions du PSAC, toutes les filières confondues, soit 87,5% de l’objectif global du projet. Au nombre de ces bénéficiaires, 19 186 soit 12, 25% du nombre total représente la proportion des femmes bénéficiaires du projet’’, a expliqué M. Agneroh au cours d’une conférence de presse.

Au niveau de la productivité agricole, ‘’47 674 hectares (soit plus de 100%) de plantations ont été créés avec du matériel végétal amélioré. Il s’agit de plantation de cacao, hévéa et palmier à huile’’, a-t-il poursuivi, ajoutant que pour l’accès aux marchés, ‘’3 682 km/ 5 908 km ont été réhabilités et entretenus, soit 79%’’.

S’agissant de la mobilisation des ressources des filières agricoles pour le financement des activités, a encore expliqué Raphaël Amari Agneroh, ‘’à ce jour, 16,543 milliards de FCFA (99%) ont été déjà mobilisés par l’ensemble des filières, soit 78% de réalisation de l’objectif global du projet’’.

Le Projet d'appui au secteur agricole en Côte d'Ivoire (PSAC) a été mis en place en 2013, mais a été opérationnel à partir de mai 2014. Il s'inscrit dans le cadre du Programme national d'investissement agricole (PNIA) du gouvernement ivoirien, adopté en juillet 2010.

L'objectif de développement du PSAC est de contribuer à la réduction du taux de pauvreté des petits producteurs agricoles à travers l'amélioration de leur accès aux technologies et aux marchés, tout en améliorant la gouvernance des filières sélectionnées et appuyées que sont le cacao, l'hévéa, le palmier à huile, le coton et l'anacarde.

Le PSAC d’un coût global de 150, 8 millions de dollars, soit 75 milliards de FCFA est financé par la Côte d’Ivoire, la Banque mondiale et l’Agence française de développement. Il couvre une période de quatre ans, allant du 1er novembre 2013 au 29 juin 2018.

LS/APA
Commentaires


Comment