Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Yamoussoukro va abriter le séminaire de lancement du Projet d’Appui au Développement des Filières Manioc et maraîchers en Côte d’Ivoire (PRO2M)

Publié le jeudi 28 juin 2018  |  Abidjan.net
Agriculture/Tubercule:
© Autre presse par DR
Agriculture/Tubercule: Le Manioc
Le manioc est un aliment très digeste et énergétique qui est plutôt sud-américain à l`origine.


Le 02 juillet 2018, à l’hôtel Président de Yamoussoukro, va se tenir l’Atelier National de lancement du Projet d’Appui au Développement des Filières Manioc et Maraîchers en Côte d’Ivoire (PRO2M).

Ce projet d’envergure nationale, d’un montant de 17 000 000 d’Euros, soit 11 151 269 000 Francs CFA, est composé de trois volets notamment: manioc, maraîcher et nutrition et sera exécuté dans 20 régions de la Côte d’Ivoire.

Afin de mieux assurer la visibilité du projet au niveau national, le lancement du projet PRO2M en présence des autorités gouvernementales, des bailleurs de fonds, des bénéficiaires et autres acteurs, constitue une activité indispensable pour marquer officiellement le démarrage dudit projet en Côte d’Ivoire.

L’objectif de l’atelier est d’informer les populations bénéficiaires et les acteurs du développement rural et recueillir leurs contributions, d’informer les décideurs, les partenaires techniques et financiers, les acteurs du secteur agricole et la société civile, de mobiliser et fédérer les autorités locales et acteurs du monde agricole autour des activités du PRO2M.

Notons que ce projet est issu du 11ème FED 2014-2020 qui a identifié trois secteurs de concentration de la coopération, l’Energie, l’Agriculture et la sécurité alimentaire et du Renforcement de l’Etat et la consolidation de la paix.

Le secteur de concentration N°2 « Agriculture et sécurité alimentaire » doté d’une enveloppe de 60 millions d’euros, est articulé autour de la sécurisation du foncier rural et de la sécurité alimentaire.

Pour le volet vivrier, une Convention de Financement dénommée « Programme d’Appui au secteur vivrier (PASV) » d’un montant de 20 millions d’euros, a été signée le 21 novembre 2016.

L’objectif global de la Convention de financement PASV est de contribuer à la sécurité alimentaire et à la création d’emplois par la promotion d’une production vivrière (autre que le riz) de qualité, moderne, durable, résiliente aux changements climatiques et par une commercialisation fiable et équitable, permettant un approvisionnement régulier des marchés.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette Convention, le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) a bénéficié d’un contrat de subvention signé le 17 novembre 2017 avec l’ONS et la Délégation de l’Union Européenne.

Ce contrat porte sur un appui aux filières manioc et maraîchers, à travers le PRO2M.

Atapointe
Commentaires


Comment